« Une ré­vo­lu­tion pour les dia­bé­tiques »

43 ans, at­teint du dia­bète de type 1

Le Parisien (Paris) - - Societe -

(le tube en plas­tique trans­por­tant l’in­su­line) qui se coince dans les poi­gnées de portes ne se­ra-t-elle bien­tôt qu’un mau­vais sou­ve­nir pour Jé­rôme Tru­blet ? A 43 ans, dont trente-sept an­nées avec un sé­vère dia­bète de type 1, cet in­fir­mier a beau être d’un op­ti­misme et d’une bonne hu­meur à toute épreuve, il le re­con­naît : « Il y a quand même tout un at­ti­rail qui crée un in­con­fort pour les dia­bé­tiques et ré­duit leur li­ber­té. C’est comme si votre maladie se rap­pe­lait tou­jours à vous. »

Au­tant dire que le pro­jet de pan­créas ar­ti­fi­ciel, cet ha­bi­tant de Mois­sy-Cra­mayel (Sei­neet-Marne) le suit à la loupe. « Une mi­ni-pompe au­to­ma­tique comme celle-ci per­met­trait d’être libre, de ne plus avoir à se pré­oc­cu­per de ses taux de gly­cé­mie : c’est une ré­vo­lu­tion pour les dia­bé­tiques », ex­plique-t-il, lui qui doit ma­ni­pu­ler sa pompe à in­su­line « sept ou huit fois par jour ». « Là, ça pas­se­rait à zéro, même si bien sûr vous gar­dez un oeil sur le sys­tème. »

Il y a un an, Jé­rôme a tes­té la pompe de Cell­no­vo, le dé­ve­lop­peur du pro­jet. « Je l’ai ren­due, ça n’al­lait pas du tout », tranche-t-il. Mais pour­quoi diable vou­loir ré­es­sayer ? « Parce qu’ils en étaient au tout dé­but et que, là, on parle d’un sys­tème 100 % au­to­ma­ti­sé. En clair, vous n’êtes qua­si­ment plus dia­bé­tique ! »

Une avan­cée qui per­met­trait aus­si à ce spor­tif che­vron­né de pra­ti­quer sa pas­sion, la course, avec plus de sé­ré­ni­té. Son pro­chain dé­fi : le tour du golfe du Mor­bi­han en cou­rant, soit 180 km !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.