Ha­mon, l’in­at­ten­du

Le Parisien (Paris) - - Attentat des Champs-Elysées -

Per­sonne ne l’a vu ve­nir. Et pour­tant, ce­la fai­sait près d’un an que Benoît Ha­mon se pré­pa­rait, ro­dant ses ar­gu­ments lors de ren­contres avec les mi­li­tants un peu par­tout en France. Par­mi ses pro­po­si­tions ? Son fa­meux re­ve­nu uni­ver­sel d’exis­tence qui a fi­ni par po­la­ri­ser les dé­bats de la pri­maire de la gauche. Lors du pre­mier dé­bat té­lé­vi­sé or­ga­ni­sé avec les sept can­di­dats (Ma­nuel Valls, Arnaud Mon­te­bourg, Benoît Ha­mon, Fran­çois de Ru­gy, Syl­via Pi­nel et Jean-Luc Benn­ha­mias), tout a tour­né au­tour de ce fa­meux re­ve­nu, com­bat­tu par tous, à l’ex­cep­tion de Ben­nah­mias. Benoît Ha­mon s’en sort bien, très bien même. Le té­lé­spec­ta­teur dé­couvre alors cet éphé­mère mi­nistre de l’Edu­ca­tion qui ne fait pas son âge, vi­ré du gou­ver­ne­ment par Ma­nuel Valls avec Arnaud Mon­te­bourg sur fond de cu­vée du re­dres­se­ment. Ha­mon plaît à la gauche avec son dis­cours dé­ca­lé, plus vert que rose.

Le P’tit Ben, comme sa mar­raine en po­li­tique, Mar­tine Au­bry, l’ap­pelle, prend de l’as­su­rance et gran­dit dans les son­dages. L’out­si­der sort en tête au pre­mier tour de­vant Valls. Entre les deux tours, leur confron­ta­tion pro­dui­ra l’un des meilleurs échanges de cette pré­si­den­tielle. Les sym­pa­thi­sants de la gauche viennent vo­ter en masse pour éli­mi­ner le très sé­cu­ri­taire ex- lo­ca­taire de Ma­ti­gnon. Ha­mon le fron­deur de­vient le can­di­dat of­fi­ciel du PS. Lui-même met­tra du temps à s’y ha­bi­tuer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.