Fillon les coiffe au­po­teau

Le Parisien (Paris) - - Attentat des Champs-Elysées -

Di­manche 27 no­vembre, 20 h 30, à la Mai­son de la Chi­mie (VIIe). Les bras en V, Fran­çois Fillon fend la foule au mi­lieu de 500 sup­por­teurs qui l’ac­clament. L’incroyable s’est pro­duit… Lui, l’éter­nel se­cond, re­bap­ti­sé Mis­ter No­bo­dy par ses dé­trac­teurs est ve­nu à bout d’Alain Jup­pé au se­cond tour de la pri­maire (66 % des voix), après avoir ter­ras­sé Ni­co­las Sar­ko­zy au 1er. Ces ri­vaux pous­sés vers la re­traite po­li­tique, Fillon tient sa re­vanche. Le nou­veau pa­tron de la droite, c’est lui. Le nou­veau fa­vo­ri des son­dages pour l’Ely­sée, lui en­core !

Il faut dire que la fin de quin­quen­nat est cré­pus­cu­laire, Hol­lande bat des re­cords d’im­po­pu­la­ri­té avec une gauche plus que ja­mais frac­tu­rée et un Em­ma­nuel Ma­cron dé­jà en em­bus­cade pour se lan­cer dans la mère des ba­tailles. Dans un tel contexte, pour Fillon, tous les si­gnaux sont au vert : un par­ti ran­gé comme un seul homme der­rière son can­di­dat au len­de­main de la pri­maire et une image au beau fixe au­près des Fran­çais qui louent son « hon­nê­te­té », sa « pro­bi­té po­li­tique » et sa « sta­ture d’homme d’Etat »… En cette fin 2016, Fillon est sur un nuage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.