Ma­cro­netBay­rou of­fi­cia­lisent

Le Parisien (Paris) - - Attentat des Champs-Elysées -

Em­ma­nuelMa­cro­naf­fi­cheun­large sou­rire. En ce 23 fé­vrier, chez Mon­sieur Bleu, res­tau­rant bran­ché de la ca­pi­tale, se joue l’un des coups de théâtre de la cam­pagne. Le can­di­dat d’En Marche ! prend la pose avec Fran­çois Bay­rou. Qui l’eut cru ! Cette al­liance, pro­po­sée par le pa­tron du Mo­Dem et aus­si­tôt ac­cep­tée, re­met Ma­cron en selle. Sa cam­pagne pa­ti­nait, le voi­ci re­lan­cé. Cré­di­bi­li­sé par le sou­tien du triple can­di­dat à la pré­si­den­tielle. Et as­su­ré de ne pas avoir de concur­rent au centre. Les ral­lie­ments af­fluent. « De Ro­bert Hue à Alain Ma­de­lin » : la for­mule fait flo­rès. Il y a là d’an­ciens mi­nistres de droite, des éco­lo­gistes et sur­tout des so­cia­listes dé­bous­so­lés par la can­di­da­ture de Benoît Ha­mon. Mais la porte reste, pour par­tie, close. Et se claque même sur les doigts de Ma­nuel Valls. Pas ques­tion d’ap­pa­raître comme la « re­cy­cle­rie du PS » ! Ni comme l’hé­ri­tier du quin­quen­nat Hol­lande. Ber­trand De­la­noë et JeanYves Le Drian sont tou­te­fois ac­cueillis à bras ou­verts.

Ma­cron grimpe dans les son­dages. Moins d’un an après avoir créé son mou­ve­ment, il en­dosse le cos­tume de fa­vo­ri. Un cadre so­cia­liste n’en re­vient pas : « C’est Ocean’s Ele­ven, son truc. Il a bra­qué le ca­si­no ! » Mais son avance est fra­gile.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.