Fes­ti­val Cinéma Livres

Nos conseils loi­sirs du di­manche

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - DENOSENVOYÉSSPÉCIAUX CH­RIS­TOPHE LEVENT (TEXTES) ET PHI­LIPPE LA­VIEILLE (PHO­TOS) À CHAU­MONT-SUR-LOIRE (LOIR-ET-CHER)

Bleues, blanches ou rouges, elles au moins ne de­vraient pas vous dé­ce­voir. A Chau­mont-sur-Loire (Loir-et-Cher), les fleurs, par mil­liers, ont de­puis un quart de siècle pris le pou­voir. Plus en­core cette an­née puisque le thème du 26e Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal des jar­dins a pour thème « Flo­wer Po­wer, le pou­voir des fleurs ».

Le pro­pos de cette grande fête des jar­dins n’est évi­dem­ment pas po­li­tique. « J’es­père pou­voir sim­ple­ment of­frir aux vi­si­teurs une jour­née d’émer­veille­ment, hors du monde et hors du temps », ré­sume Chan­tal Col­leu-Du­mond, la di­rec­trice du fes­ti­val. Mais le choix du su­jet n’est pas ano­din. « Je suis fas­ci­née de­puis tou­jours par le pou­voir des fleurs, qu’il soit es­thé­tique, sym­bo­lique, thé­ra­peu­tique voire ma­lé­fique… Mais je trou­vais aus­si in­té­res­sant, en ces temps trou­blés, de faire ré­fé­rence aux an­nées 1970, des an­nées for­mi­dables de li­bé­ra­tion des corps et des es­prits où les fleurs étaient om­ni­pré­sentes. »

À LA RE­CHERCHE DU TEMPS PER­DU

Comme chaque an­née, le ju­ry a sé­lec­tion­né 25 créa­tions de jar­dins­par­mi­les­quelque300dos­siers en­voyés par des équipes de concep­teurs (pay­sa­gistes, ar­chi­tectes, sculp­teurs…) du monde en­tier. Elles s’étalent, en­core un peu crain­tives de­vant le gel ré­cent, au pied du châ­teau du XVe et en sur­plomb de la Loire.

Pre­nez la pre­mière al­lée et vous voi­là en­voû­té par le « Pou­voir des sor­cières », une sorte de mai­son-jar­din, meu­blée de bric et de broc et or­née d’un bas­sin, oeuvre co­réenne qui rend hom­mage tout au­tant à la phar­ma­co- pée na­tu­ra­liste qu’aux femmes. « La Fleur du mal » et ses ca­banes noires fait plus di­rec­te­ment ré­fé­rence aux drogues. Al­lon­gez-vous et contem­plez les étran­ges­des­sins­des­pla­fond­sse trans­for­mer au gré du vent…

Plus apai­sant, « Tête-à-tête » in­vite à s’étendre par­mi les fleurs. Lu­dique à sou­hait, avec son pa­pillon mé­ca­nique et ses porte-voix d’osier, « A la re­cherche du lu­pin blanc » s’ins­pire des contes de Le­wis Car­roll. « Pla­nète en ébul­li­tion » alerte sur le dé­rè­gle­ment cli­ma­tique au­tour d’un bas­sin bouillon­nant en­tou­ré de vol­cans d’où jaillissent des plantes tro­pi­cales. Pas­sé le la­by­rinthe de planches gri- ses aux al­lures de ca­se­mate, « Les fleurs prennent le pou­voir » vous fait bas­cu­ler dans un jar­din idyl­lique, quand la na­ture a vain­cu le chaos…

Les vi­si­teurs prennent le temps d’en pro­fi­ter. « Nous sommes ve­nus ex­près de La Cio­tat et nous étions là dès l’ou­ver­ture, ra­conte Alexan­dra, 34 ans, ve­nue avec sa fille Ar­té­mis, 6 ans. J’ai trou­vé ce­la su­blime, d’une poé­sie in­croyable. Les en­fants aus­si adorent : il n’y a qu’à les re­gar­der… » Un autre couple, avec deux pe­tits, avoue avoir été bluf­fé par les mises en scène. « C’est très lu­dique. Et puis nous avons aus­si pi­qué quelques idées de dé­co­ra­tion pour notre jar­din », confient Mi­lène et Lio­nel, 38 ans tous les deux. Juste der­rière eux, un pan­neau pro­clame : « Ils pour­ront cou­per toutes les fleurs, ils n’em­pê­che­ront pas la ve­nue du prin­temps. » Comme un ma­ni­feste.

Chau­mont-sur-Loire (Loir-et-Cher). Les 25 ar­tistes in­vi­tés à dé­co­rer le parc du châ­teau ont ri­va­li­sé d’in­ven­ti­vi­té, sur des ins­tal­la­tions comme « les Belles Eaux dor­mantes » (à gauche) ou « A la re­cherche du lu­pin blanc » (ci-des­sous).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.