OU DOUBLE

Ça passe ou ça casse ! Pour cer­tains can­di­dats, de leur score ce soir, de leur par­ti­ci­pa­tion ou non au se­cond tour dé­pend leur ave­nir mais aus­si ce­lui de leur par­ti.

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR -

main. Lui qui dé­ci­de­ra si cette can­di­da­ture hors par­ti était l’aven­ture d’un jour, d’un star­tu­per de la po­li­tique ou si sa vo­lon­té de chan­ger notre so­cié­té l’in­ci­te­ra à s’ins­crire du­ra­ble­ment dans le pay­sage po­li­tique.

Car le dé­sir de re­nou­vel­le­ment, pous­sé jus­qu’au « Dé­ga­gez-les tous », au­ra, en tout état de cause, mar­qué cette campagne. Sar­ko­zy, Jup­pé, Hol­lande et Valls en ont dé­jà fait les frais. De nou­veaux vi­sages, de nou­velles pra­tiques, voi­là l’en­jeu. En 2017, les Fran­çais veulent des res­pon­sables en­fin ef­fi­caces — contre le ter­ro­risme certes, mais sur­tout pour l’em­ploi et le pou­voir d’achat. Ils exigent aus­si plus d’hon­nê­te­té,de­trans­pa­rence.En un mot, d’exem­pla­ri­té. C’est tout ce­la qui s’est ex­pri­mé du­rant cette si longue campagne, en­ta­mée de fait avec les pri­maires — celle de droite à l’au­tomne, de gauche en hi­ver. Ce­la se tra­dui­ra-t-il ce soir dans les urnes ? Tout dé­pen­dra de la par­ti­ci­pa­tion. Si elle est mo­dé­rée, voire faible, ce­la don­ne­ra la part belle à la po­pu­la­tion plus âgée, la plus as­si­due aux bu­reaux de vote… mais pas for­cé­ment la plus ou­verte au chan­ge­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.