Der­nières heures de ré­pit pour les can­di­dats

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR -

de ré­pit après ce ma­ra­thon hors norme ! Pour leur der­nier week-end avant les ré­sul­tats du pre­mier tour, les can­di­dats ont presque tous le même pro­gramme : re­pos en fa­mille et vote ! Pour dé­com­pres­ser, Fran­çois Fillon y ajou­te­ra quelques heures de vé­lo et de course à pied. Le can­di­dat LR est par­ti ven­dre­di après-mi­di dans la Sarthe pas­ser une grande par­tie du week-end dans son ma­noir, à So­lesmes, avec son épouse, Pe­ne­lope. Presque deux jours de dé­tente avant de re­ve­nir ce ma­tin dans la ca­pi­tale, où il va vo­ter vers mi­di à la mai­rie du VIIe ar­ron­dis­se­ment. Puis di­rec­tion son ap­par­te­ment de la rue Saint-Do­mi­nique, où une par­tie de son équipe res­ser­rée doit le re­joindre vers 16 heures. Anne Méaux, qui gère sa com­mu­ni­ca­tion, et son bras droit, My­riam Lé­vy, le sé­na­teur Bru­no Re­tailleau et Vincent Ch­ri­qui, son di­rec­teur de campagne, se­ront no­tam­ment là pour ana­ly­ser les pre­mières re­mon­tées de ter­rain, le taux de par­ti­ci­pa­tion, etc. Le can­di­dat de la droite et du centre ne re­join­dra son QG de campagne, rue Fir­min-Gillot (XVe), qu’en soi­rée. « Nous ne com­mu­ni­quons pas sur le lieu où se trouve la can­di­date », ex­pli­quait hier l’en­tou­rage de Ma­rine Le Pen, sou­cieux de lui pré­ser­ver un peu de tran­quilli­té à l’abri des ca­mé­ras. Seule cer­ti­tude, elle a pas­sé sa jour­née de sa­me­di en fa­mille au­près de ses trois en­fants, dont elle a trop peu pro­fi­té ces der­niers mois. Mais pas ques­tion pour au­tant de le- ver le pied, in­sistent ses lieutenants, la pré­si­dente du FN est res­tée en contact avec son équipe, réu­nie à l’Es­cale, son QG pa­ri­sien, pour dé­jà mettre au point la stra­té­gie… de se­cond tour. Ce ma­tin, elle s’ap­prête à re­trou­ver Hé­nin-Beau­mont (Pasde-Ca­lais), ville fron­tiste où elle s’est im­plan­tée, avant une soi­rée élec­to­rale sur place entre élus et mi­li­tants.

Em­ma­nuel Ma­cron, lui, a pris la route du Tou­quet (Pas-de-Ca­lais) si­tôt la campagne of­fi­cielle close. Le can­di­dat d’En Marche ! s’est of­fert un break en fa­mille dans la sta­tion bal­néaire, où son épouse pos­sède une mai­son. C’est là qu’il vo­te­ra, avant de re­ga­gner Pa­ris pour la soi­rée élec­to­rale. Preuve qu’il voit les choses en grand, le can­di­dat a ré­ser­vé un hall du parc des Ex­po­si­tions de la porte de Ver­sailles, où 3 000 per­sonnes (dont un tiers de jour­na­listes) sont at­ten­dues. « On avait choi­si la Mai­son de la Chi­mie, mais ce n’était pas as­sez grand pour ac­cueillir les adhé­rents du mou­ve­ment », ex­plique son en­tou­rage.

Jean-Luc Mé­len­chon et Be­noît Ha­mon re­chignent, eux, à faire connaître leur agen­da de ce der­nier week-end avant vote. Le can­di­dat de la France in­sou­mise est at­ten­du à 10 heures dans son ar­ron­dis­se­ment pa­ri­sien du Xe pour glis­ser son bul­le­tin dans l’urne avant une soi­rée élec­to­rale dans un grand ca­fé-res­tau­rant. Quant à Be­noît Ha­mon, « il tra­vaille, il est concen­tré », évoque un membre de son équipe. Le can­di­dat so­cia­liste vo­te­ra dans la ma­ti­née dans sa cir­cons­crip­tion de Trappes, dans les Yve­lines.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.