« La droite fran­çaise a per­du l’im­per­dable »

Pre­mier vice-pré­sident LR de la ré­gion Hauts-de-France

Le Parisien (Paris) - - PRÉSIDENTIELLE 2017 -

droite fran­çaise, c’est, de­puis de Gaulle, le ras­sem­ble­ment du mé­tro à 5 heures, pas le ré­tré­cis­se­ment sur ses seules bases bour­geoises et conser­va­trices. pro­po­sé la sup­pres­sion de l’ISF sans ac­cep­ter de bais­ser par ailleurs les im­pôts sur le re­ve­nu des classes moyennes. Le ré­sul­tat de ce pre­mier tour, c’est aus­si la dé­mons­tra­tion que les Fran­çais n’at­tendent pas qu’un dis­cours iden­ti­taire. Ils veulent sur­tout écou­ter des pro­po­si­tions so­ciales. Em­ma­nuel Ma­cron, même si son score est loin d’être un plé­bis­cite. A lui de le com­prendre et de trou­ver les mots pour que les Fran­çais de bonne vo­lon­té se ras­semblent au se­cond tour et battent le Front na­tio­nal de Ma­rine Le Pen qui n’ap­por­te­rait que ruine et mal­heur. A lui de mon­trer qu’il n’est pas un François Hol­lande bis. Il faut d’abord, avant tout, res­ter uni pour les élec­tions lé­gis­la­tives. Une équipe doit dé­sor­mais me­ner la ba­taille pour qu’un maxi­mum de dé­pu­tés de droite et du centre soient à l’As­sem­blée na­tio­nale en juin pro­chain. La ba­taille des ego a as­sez du­ré. Après les élec­tions lé­gis­la­tives, mais seule­ment après, vien­dra le mo­ment de l’in­dis­pen­sable ré­no­va­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.