Monaco, en marche

FOOT­BALL Les Mo­né­gasques ont re­pris la pre­mière place de la Ligue 1, de­vant le PSG à la dif­fé­rence de buts, après leur vic­toire à Lyon, hier soir, grâce à des buts de Fal­cao et Mbap­pé.

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - DENOTRECORRESPONDANT AN­THO­NY FAUREÀLYON(RHÔNE)

Dans la quête du titre de Ligue 1, uni­que­ment rê­véi­lyaen­co­re­quelques mois, ce dé­pla­ce­ment à Lyon consti­tuait pour Monaco l’un des der­niers obs­tacles de taille. Le mo­ment où le PSG s’ima­gi­nait voir en­fin l’ASM lais­ser des plumes en che­min.

Il n’en a rien été. Rien ne peut ar­ri­ver à cette for­mi­dable équipe mo­né­gasque cette sai­son. Pas même un tout pe­tit écart à Lyon, l’autre Eu­ro­péen, la der­nière équipe qui avait pour­tant fait chu­ter le club prin­cier en cham­pion­nat, en dé­cembre, à Louis-II (1-3). « C’est un pas im­por­tant. Ve­nir ga­gner à Lyon, il n’y a pas beau­coup d’équipes qui l’ont fait », se ré­jouit Ky­lian Mbap­pé, au­teur du 2e but mo­né­gasque. Hier, l’ASM a fait le job. Brillante, en pre­mière pé­riode, so­lide en se­conde, quand Lyon, alors me­né 2-0, s’est dé­ci­dé à se re­bel­ler.

Alors oui, ce n’était pas le grand Lyon, pri­vé de La­ca­zette et Fe­kir, bles­sés, mais aus­si de To­lis­so, Val­bue­na et Go­na­lons, rem­pla­çants au coup d’en­voi. L’OL a la tête à sa de­mi­fi­nale de Ligue Europa, contre l’Ajax Am­ster­dam, et ça s’est vu.

Mais ce n’est pas le pro­blème des Mo­né­gasques, qui, eux, jouent tout à fond. Et qui gagnent tout le temps. Même lors­qu’ils ne sont pas sou­ve­rains. La marque des cham­pions, du fu­tur cham­pion. « On a mon­tré qu’on n’a pas seule­ment du ta­lent, mais aus­si un état d’es­prit, ex­plique Vadim Vasilyev, vice-pré­sident de l’ASM. Per­sonne ne peut ar­rê­ter cette équipe. Notre équipe ne se fixe pas de li­mites. »

Mal­gré un ca­len­drier in­sen­sé, avec comme « hors-d’oeuvre » une de­mi-fi­nale de Coupe de France à jouer à Pa­ris dès mer­cre­di, Su­ba­sic et les siens ont donc tou­jours des res­sources. Fal­cao, 19e but en Ligue 1 cette sai­son, et le pe­tit pro­dige Mbap­pé donc, 23 buts toutes com­pé­ti­tions confon­dues, ont en­core ré­ga­lé. Le néo-Bleu a même été ac­cla­mé par une bonne par­tie du vi­rage Nord lyon­nais à sa sor­tie. Sous le charme, lui aus­si, de son ta­lent. C’est as­sez rare pour être si­gna­lé.

L’écueil rho­da­nien pas­sé, l’ASM semble avoir une au­to­route vers le titre. A éga­li­té avec le PSG en nombre de points, mais avec cinq matchs en­core à dis­pu­ter, soit un de plus que Pa­ris, dont trois à do­mi­cile. Sans par­ler d’une dif­fé­rence de buts lar­ge­ment fa­vo­rable (+ 64 contre + 48).

« Notre équipe est in­ar­rê­table. Notre des­tin est entre nos mains, pas entre celles de Pa­ris. On ne re­garde pas les autres », pour­suit Vasilyev. « Le cham­pion­nat est loin d’être plié », tem­père Mbap­pé. Mais ce Monaco-là se­ra bien dif­fi­cile à al­ler cher­cher. « Le PSG peut ga­gner tous ses matchs. A nous de faire notre tra­vail jus­qu’au bout », ré­sume Jar­dim.

A Lyon, ça ne fe­rait pas for­cé­ment que des mal­heu­reux. Le re­cord de titres consé­cu­tifs des Gones en L 1 (7, contre 4 pour Pa­ris, sé­rie en cours), pour­rait bien te­nir en­core quelque temps.

“NOTRE DES­TIN EST

MAINS” ENTRE NOS VADIM VASILYEV, VICE-PRÉ­SIDENT DE MONACO

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.