PSG, cette se­maine ou ja­mais

Même si Monaco a bat­tu Lyon hier, Pa­ris veut tou­jours croire en ses chances de rem­por­ter tous les titres na­tio­naux. Ce se­ra chaud et les jours qui viennent se­ront dé­ci­sifs.

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - YVES LE­ROY PAR

LEDUEL est plus ha­le­tant que ja­mais. C’est bien entre Monaco, qui conti­nue de fon­cer, et Pa­ris que se joue­ra le titre de cham­pion. Nice a dé­cro­ché, hier, et lais­sé la part belle aux deux ogres de la sai­son. Pour le PSG, qui vise le qua­dru­plé na­tio­nal, la se­maine est cru­ciale. Il fau­dra battre Monaco, mer­cre­di en de­mi-fi­nale de la Coupe de France, avant de ten­ter d’en­tre­te­nir l’es­poir en Ligue 1, sur la pe­louse de Nice, di­manche. MONACO AU­RA DU MAL À TOUT GÉ­RER Le PSG sem­blait avoir pris l’as­cen­dant en ga­gnant fa­ci­le­ment la fi­nale de la Coupe de la Ligue (4-1) le 1er avril, mais l’ef­fon­dre­ment mo­né­gasque n’a pas sui­vi. Hier soir, l’ASM, qui compte un match en re­tard, a re­pris sa place de lea­deur, chi­pée vingt-quatre heures par Pa­ris. Ré­sul­tat, avant d’af­fron­ter Ger­main et les siens mer­cre­di en de­mi-fi­nale de la Coupe de France, le PSG a aban­don­né l’idée d’en ti­rer des bé­né­fices col­la­té­raux. « On di­sait après la fi­nale de la Coupe de la Ligue qu’on al­lait avoir un as­cen­dant, et au fi­nal ils ont en­chaî­né der­rière », illustre Blaise Ma­tui­di.

Avec la vic­toire de Monaco à Lyon, Luis Fer­nan­dez, consul­tant pour BeIN Sports, consi­dère le titre comme « ac­quis à 8590 % pour l’ASM » et confie : « Même un joueur du PSG m’a dit que Monaco fe­rait un beau cham­pion. » Edouard Cis­sé, ex­mi­lieu des deux clubs et consul­tant pour « Té­lé­foot », tem­po­ri- se : « Pour moi, rien n’est joué. Je l’ai vé­cu en 2003-2004

(NDLR : quand Monaco a at­teint la fi­nale de la Ligue des cham­pions et a ter­mi­né sans rien ga­gner),

il y avait beau­coup d’usure phy­sique et psy­cho­lo­gique. Entre ça et les bruits de trans­fert sur Le­mar ou Mbap­pé, ça reste très ou­vert. »

“MÊME UN JOUEUR DU PSG M’A DIT QUE MONACO FE­RAIT UN BEAU CHAM­PION” LUIS FER­NAN­DEZ

PA­RIS LAN­CÉ ET AR­MÉ Le PSG, avec son ca­len­drier al­lé­gé, n’au­ra pas l’ex­cuse de la fa­tigue. Mer­cre­di, il de­vra se pas­ser de Pas­tore, tou­ché à une cuisse contre Mont­pel­lier sa­me­di. L’Ar­gen­tin en sau­ra plus au­jourd’hui sur la gra­vi­té de sa bles­sure, et il pour­rait aus­si man­quer le dé­pla­ce­ment à Nice. Pour le reste, à part Ra­biot (ti­bia), tou­jours in­cer­tain, le PSG est au com­plet.

« S’il y a quelque chose dont je suis sûr, c’est que Pa­ris va fi­nir fort, as­sure Edouard Cis­sé, après ses 8 vic­toires consé­cu­tives. En 2017, ils n’ont ra­té qu’un match, ce­lui qu’il ne fal­lait pas

Le gros rythme de Monaco lone). (à Barce- a aus­si obli­gé les Pa­ri­siens à se re­mo­bi­li­ser. » « Dans le jeu, c’est re­par­ti, com­plète Luis Fer­nan­dez. On a re­trou­vé Di Ma­ria. Et Ca­va­ni ré­pond tou­jours pré­sent… » En avril, les deux hommes to­ta­lisent 11 buts et 3 passes dé­ci­sives, toutes com­pé­ti­tions confon­dues. UNE DÉ­FENSE À CONSO­LI­DER Le PSG n’est pas à un pa­ra­doxe près. Il n’a concé­dé au­cun but en 34 tirs contre An­gers (2-0) et Mont­pel­lier (2-0) et il en a en­cais­sé 2 en six frappes à Metz (3-2). La constante entre ces trois ren­contres est une sen­sa­tion de fé­bri­li­té dé­fen­sive qui au­rait sans doute des consé­quences plus im­por­tantes face à Monaco ou Nice. « On sent que les ad­ver­saires ont re­pris confiance de­puis le match contre le Bar­ça, es­time Luis Fer­nan­dez. Ils se li­bèrent un peu. »

Pa­ris a aus­si dû re­com­po­ser plu­sieurs fois sa dé­fense, après les pro­blèmes phy­siques de Mar­quin­hos, Thia­go Sil­va, Meu­nier et Kur­za­wa. « A ce stade de la sai­son, il peut aus­si y avoir un peu de lais­ser-al­ler », com­plète Edouard Cis­sé, « pas in­quiet » pour au­tant. Pour res­ter eux aus­si se­reins, les Pa­ri­siens se­raient bien ins­pi­rés de ré­en­clen­cher le rou­leau com­pres­seur.

Parc OL (Dé­cines), le 1er avril. Vain­queur de la Coupe de la Ligue, les Pa­ri­siens d’An­gel Di Ma­ria comptent sur la fa­tigue des Mo­né­gasques, tou­jours en­ga­gés en Ligue des cham­pions, pour leur da­mer le pion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.