La ca­pi­tale em­por­tée par la vague Ma­cron

Le can­di­dat d’En Marche ! ar­rive en tête dans 13 ar­ron­dis­se­ments sur 20 (34,8 %). A gauche, Be­noît Ha­mon (10,2 %), sou­te­nu par Anne Hi­dal­go, est lar­ge­ment dé­pas­sé par Jean-Luc Mé­len­chon (19,6 %).

Le Parisien (Paris) - - PARIS - PAR JU­LIEN DUFFÉ ET MA­RIE-ANNE GAIRAUD

Il n’y avait pas foule d’élus hier soir à l’Hô­tel de Ville. L’équipe d’Anne Hi­dal­go, qui avait mas­si­ve­ment sou­te­nu le so­cia­liste Be­noît Ha­mon, étai­telle son­née par la dé­faite cui­sante de son can­di­dat ? Cu­rieu­se­ment, même les trois ad­joints qui ont osé sou­te­nir Em­ma­nuel Ma­cron ont eu le triomphe mo­deste et ne sont pas ve­nus s’ex­pri­mer dans les sa­lons de l’Hô­tel de Ville. Entre le raz de ma­rée du can­di­dat d’En Marche ! (34,8 % des suf­frages), qui prend même ses aises dans des ar­ron­dis­se­ments de droite, et la pous­sée de Jean-Luc Mé­len­chon (19,6 %), le pay­sage po­li­tique pa­ri­sien est sin­gu­liè­re­ment cha­hu­té par l’élec­tion pré­si­den­tielle. VASTE MO­BI­LI­SA­TION Comme en 2007, les Pa­ri­siens se sont mas­si­ve­ment mo­bi­li­sés. Bien plus que la moyenne na­tio­nale. Le taux de par­ti­ci­pa­tion avoi­sine les 83,8 %, soit quatre points de plus qu’en 2012. LE RAZ DE MA­RÉE MA­CRON Avec 34,8 %, le can­di­dat d’En Marche ! ar­rive en tête dans 13 ar­ron­dis­se­ments sur 20. Neuf ar­ron­dis­se­ments de gauche, mais aus­si quatre de droite ! Le Ve, qui vote ré­gu­liè­re­ment à gauche pour les élec­tions na­tio­nales et à droite pour les mu­ni­ci­pales, mais aus­si le IXe, pas­sé à droite lors des der­nières mu­ni­ci- pales, le Ier ar­ron­dis­se­ment et, beau­coup plus sur­pre­nant, le XVe, fief du pa­tron de la fé­dé­ra­tion LR de Pa­ris et dé­pu­té-maire Phi­lippe Gou­jon. FILLON RE­TRAN­CHÉ DANS LES FIEFS DE DROITE En de­hors des VIIe, VIIIe et XVIe ar­ron­dis­se­ments où le can­di­dat LR dé­passe la barre des 50 %, l’ex-Pre­mier mi­nistre (26,5 %) est ta­lon­né par Em­ma­nuel Ma­cron. Dans le VIe, seules 40 voix le sé­parent du lea­deur d’En Marche ! et dans le XVIIe, François Fillon ar­rive en tête avec à peine 3,2 % de suf­frages en plus. HA­MON DER­RIÈRE MÉ­LEN­CHON A Pa­ris, comme sur le plan na­tio­nal, le lea­der­ship de la gauche tombe aux mains du Par­ti de gauche. Avec 10,2 %, Be­noît Ha­mon (PS) n’ar­rive qu’en qua­trième po­si­tion der­rière Jean-Luc Mé­len­chon. Le porte-pa­role de la France in­sou­mise (19,6 %) est le seul à ar­ra­cher à Em­ma­nuel Ma­cron deux ar­ron­dis­se­ments de gauche : les XIXe et XXe. « Ce­la va nous re­don­ner du poids au Conseil de Pa­ris pour pe­ser sur la po­li­tique pa­ri­sienne », se fé­li­cite Ni­co­las Bon­net, pré­sident du groupe PC. LE FN NE PERCE PAS À PA­RIS Le par­ti d’ex­trême droite bloque à 5 % et re­cule même par rap­port à la pré­si­den­tielle de 2012 où il avait réuni 6,2 % des suf­frages. « C’est une nou­velle dont nous pou­vons nous ré­jouir ! », sou­ligne sur Twit­ter Em­ma­nuel Gré­goire, le pa­tron de la fé­dé­ra­tion PS à Pa­ris. L’AP­PEL D’HI­DAL­GO À VO­TER MA­CRON Hier soir, la maire (PS) de Pa­ris, Anne Hi­dal­go, n’a pas vou­lu s’ex­pri­mer pu­bli­que­ment. De­puis son bu­reau de l’Hô­tel de Ville, elle a en­voyé un mes­sage sur son compte Fa­ce­book. Elle y avoue sa « pro­fonde dé­cep­tion ». Bien qu’elle ait à plu­sieurs re­prises ex­pri­mé ses pro­fonds désac­cords avec Em­ma­nuel Ma­cron, elle ap­pelle à vo­ter pour le can­di­dat d’En Marche ! au se­cond tour le 7 mai pour faire bar­rage au FN.

Parc des ex­po­si­tions (XVe), hier soir. Em­ma­nuel Ma­cron de­vant ses sup­por­teurs.

Pa­ris (XVe), hier. Anne Hi­dal­go, la maire (PS) de Pa­ris, a vo­té à 8 heures.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.