La droite de­van­cée dans son fief

Sur les terres de l’ex-pré­sident Sar­ko­zy, Em­ma­nuel Ma­cron en­grange 32,3 % des voix et se paie le luxe d’ar­ri­ver de­vant François Fillon (LR) qui ré­colte 29,1 % des suf­frages.

Le Parisien (Paris) - - HAUTS-DE-SEINE - PAR GAËTANE BOSSAERT ET ANNE-SO­PHIE DAMECOUR (AVEC A.L.)

UN CRI de joie re­ten­tit. Il est 20 heures au Big Ben Pub, sur l’ave­nue Charles-de-Gaulle, à Neuilly. C’est dans ce bar au coeur de la Sar­ko­zie que des par­ti­sans d’Em­ma­nuel Ma­cron ont dé­ci­dé de pas­ser la soi­rée. Les vi­sages des qua­li­fiés pour le se­cond tour de la pré­si­den­tielle ap­pa­raissent à l’écran. Le groupe exulte : « On va ga­gner ! On va ga­gner ! » MA­CRON BOUS­CULE LA DROITE Sur­prise : l’ex-mi­nistre de l’Eco­no­mie se paie le luxe de de­van­cer François Fillon dans la ma­jo­ri­té des villes des Hauts-de-Seine di­ri­gées par la droite. Il réa­lise ses meilleurs scores à Sceaux (37,6 %), Is­sy (37 %), Bourg-la-Reine (36,7 %), Sèvres (36,3 %), mais aus­si Vanves, BoisCo­lombes, Cour­be­voie, Rueil, An­to­ny, Su­resnes…

Com­men­taire dé­pi­té du se­cré­taire dé­par­te­men­tal LR, le sé­na­teur Ro­ger Ka­rout­chi : « Nous avons cru que les po­lé­miques al­laient lais­ser place au pro­gramme et aux idées. Nous avons cru à cette re­mon­ta­da. Mais la pré­si­den­tielle est bien la ren­contre entre un homme et un peuple… » « Les af­faires ont mi­né la cam­pagne », lâche le sé­na­teur-maire (UDI) de Meu­don, Her­vé Mar­seille. « Il y a une as­pi­ra­tion au chan­ge­ment », souffle Pa­trick De­ved­jian, pré­sident (LR) du dé­par­te­ment. « C’était une cam­pagne très dure », es­time la sé­na­trice (LR) Isa­belle De­bré, qui a sou­te­nu Fillon du pre­mier au der­nier jour. FI­DÈLES AUX RÉ­PU­BLI­CAINS Bou­logne, deuxième ville d’Ile-deF­rance, reste ce­pen­dant fi­dèle au can­di­dat LR en le cré­di­tant de 41,8 % des voix, à 9 points de­vant Em­ma­nuel Ma­cron. Idem à Neuilly, qui plé­bis­cite tou­jours la droite tra­di­tion­nelle à 64,9 %. François Fillon est aus­si ar­ri­vé en tête à Le­val­lois (40,7 %) et Saint-Cloud (45,9 %). GEN­NE­VIL­LIERS, CA­PI­TALE DE MÉ­LEN­CHON La France in­sou­mise car­tonne lo­gi­que­ment dans les fiefs po­pu­laires, et no­tam­ment à Gen­ne­vil­liers, avec 47,1 %. « Pa­ri ga­gné, c’est son meilleur score en Ile-de-France », an­nonce le maire (PCF) Pa­trice Le­clerc. Jean-Luc Mé­len­chon ar­rive aus­si en tête à Ville­neuve-la-Ga­renne (36,5 %), Ba­gneux (36,3 %), Nanterre (33 %) et Ma­la­koff (32,8 %). MA­RINE LE PEN LOIN DER­RIÈRE Can­ton­née à 7,6 % au ni­veau dé­par­te­men­tal, elle pla­fonne à Ville­neuve et au Ples­sis avec un peu plus de 12 % des voix. Comme d’ha­bi­tude, le FN ne par­vient pas à per­cer dans le 92. Une « fier­té » pour Pa­trick De­ved­jian : « Un mil­lion et de­mi d’ha­bi­tants ont com­pris que le monde était fait de mé­tis­sage et d’in­té­gra­tion. » RADIÉS DES LISTES Couac à Cli­chy et As­nières où des mil­liers d’élec­teurs ont été radiés des listes, qui ont été re­mises à jour. Cer­tains n’étaient ma­ni­fes­te­ment pas au cou­rant… et ont dû fi­ler au tri­bu­nal pour ré­cu­pé­rer leur droit de vote moyen­nant jus­ti­fi­ca­tifs.

Nanterre, hier. Soi­rée mo­rose pour les élus de droite du dé­par­te­ment qui s’étaient don­né ren­dez-vous à l’hô­tel du dé­par­te­ment au­tour de Pa­trick De­ved­jian (LR).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.