Jean-Luc Mé­len­chon, loin de­vant

Le lea­deur de la France in­sou­mise ob­tient 34 % des suf­frages en Seine-Saint-De­nis et de­vance de 10 points Em­ma­nuel Ma­cron, deuxième. Ma­rine Le Pen com­plète le po­dium avec 13,6 %.

Le Parisien (Paris) - - SEINE-SAINT-DENIS - PAR SÉ­BAS­TIEN THO­MAS

LA BAN­LIEUE ROUGE a re­trou­vé sa cou­leur après avoir flir­té avec le rose ces der­nières an­nées. Jean-Luc Mé­len­chon est en ef­fet le grand vain­queur de ce pre­mier tour avec 34 % des voix. Même dans les villes de droite comme Dran­cy, fief de Jean-Ch­ris­tophe La­garde (UDI), sou­tien de François Fillon, le lea­deur de la France in­sou­mise ar­rive en tête. Et ce n’est pas la seule. Ros­ny, Mont­fer­meil, Bo­bi­gny, SaintOuen, Aul­nay-sous-Bois, BlancMes­nil, toutes ces com­munes de droite ont pro­pul­sé Mé­len­chon en pre­mière ligne.

AU PS, ON MET LA DÉBÂCLE SUR LE COMPTE DU VOTE UTILE

Dans l’équipe d’Em­ma­nuel Ma­cron, ar­ri­vé en deuxième po­si­tion avec 24 %, on a le sou­rire. « Pour un par­ti qui a moins d’un an, le ré­sul­tat est p ro di g i e u x , s’e n t h o u s i a s m e Alexandre Aï­da­ra, re­pré­sen­tant d’En Marche ! dans le dé­par­te­ment. C’est un vote d’adhé­sion qui est très ras­su­rant pour la suite. » Si Pa­trick Braoue­zec, pré­sident de Plaine Com­mune, a ap­pe­lé à vo­ter Em­ma­nuel Ma­cron, il re­tient sur­tout le ré­sul­tat de Mé­len­chon qui « laisse pré­sa­ger des lé­gis­la­tives fa­vo­rables au can­di­dat in­ves­ti par le PC ou le Front de gauche ».

Ma­rine Le Pen est troi­sième avec 13,6 % des voix. « On est au se­cond tour et on peut prendre des voix chez les élec­teurs de Fillon et de Mé­len­chon », croit sa­voir Jor­dan Bar­del­la, pa­tron du FN 93. François Fillon est qua­trième avec 12,8 %. « On se dou­tait un peu qu’il ne se­rait pas au se­cond tour, re­con­naît Phi­lippe Dal­lier, pa­tron de la fé­dé­ra­tion LR. Main­te­nant, l’ob­jec­tif, ce sont les lé­gis­la­tives. »

Au PS, la soupe à la gri­mace est de mise. Avec 8,4 %, Be­noît Ha­mon ob­tient bien en de­çà du ré­sul­tat de François Hol­lande en 2012 qui culmi­nait à 38,7 % des voix. « Nous sommes vic­times de la théo­rie fu­neste du vote utile, ful­mine Phi­lippe Gu­gliel­mi, pa­tron du PS dé­par­te­men­tal. Les élec­teurs sont par­tis chez Mé­len­chon. » A no­ter, une par­ti­ci­pa­tion en lé­gère baisse à 72,49 % contre 73,4 % en 2012.

Mon­treuil, hier soir. Les par­ti­sans de Jean-Luc Mé­len­chon re­gardent à la té­lé­vi­sion Ra­quel Gar­ri­do, porte-pa­role du can­di­dat de la France in­sou­mise, qui est in­ter­ve­nue sur le pla­teau de France 2 lors de la soi­rée élec­to­rale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.