La pro­mo­tion ca­na­pé

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - PAR HA­ROLD MARCHETTI

CONFRON­TÉE, ces der­nières se­maines, aux exac­tions de cer­tains pseu­do­sup­por­teurs, la Ligue de foot­ball pro­fes­sion­nel se se­rait ré­so­lue à les iso­ler en in­ci­tant, pa­ral­lè­le­ment, les vrais amou­reux du jeu à pro­fi­ter du grand spec­tacle de­vant… leur pe­tit écran. Pour me­ner à bien ce pro­jet hau­te­ment confi­den­tiel, elle sa­vait dé­jà pou­voir bé­né­fi­cier, de­puis avril 2016, du sou­tien de l’en­seigne de piz­zas à em­por­ter Do­mi­no’s, dont le nom est ac­co­lé à la Ligue 2. Elle se pré­pa­re­rait à re­haus­ser son offre « gas­tro­no­mique » en sol­li­ci­tant Sagres, la marque de bière as­so­ciée au Cham­pion­nat du Por­tu­gal. Ca­jo­ler les pa­pilles des fans est une chose. En­core faut-il, aus­si, se sou­cier de leur con­fort. C’est chose faite de­puis l’an­nonce du par­te­na­riat avec Con­fo­ra­ma pour le na­ming de la L 1. Car le se­cret d’une soirée réus­sie tient aus­si à la qua­li­té du ca­na­pé, prompt à amor­tir les tres­sau­te­ments des plus dé­mons­tra­tifs. Le choix de ce spon­sor a lo­gi­que­ment été dic­té par de louables con­si­dé­ra­tions éco­no­miques. Comme il était in­ima­gi­nable de ponc­tion­ner le por­te­feuille du sup­por­teur, l’ins­tance s’est alors sou­ve­nue du slo­gan qui s’af­fi­chait na­guère aux fa­çades des ma­ga­sins de la marque d’ameu­ble­ment et d’élec­tro­mé­na­ger, « Le pays où la vie est moins chère ». Peu im­porte, au fond, si quelques pu­ristes au­raient pré­fé­ré « Choi­sis­sez bien, choi­sis­sez But ! ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.