Bien­tôt toute l’offre eu­ro­péenne à por­tée de clic

Le Parisien (Paris) - - VIE QUOTIDIENNE -

avez-vous dé­jà ten­té de consul­ter le site étran­ger d’un e-com­mer­çant his­toire de voir si ses prix sont moins éle­vés en Ita­lie, en Po­logne… Le po­ten­tiel de bons plans est énorme. Pour­tant, votre re­cherche est sou­vent re­rou­tée, comme on dit, vers le site du pays où se trouve l’e-client.

Se­lon une en­quête de la Com­mis­sion eu­ro­péenne por­tant sur 10 537 e-com­mer­çants, 63 % em­pê­chaient en 2015 les clients con­sul­tant à par­tir d’un autre pays membre de fi­na­li­ser leur achat.

Con­sé­quence, seuls 15 % des in­ter­nautes eu­ro­péens achètent dans un autre pays membre. Cette « dis­cri­mi­na­tion géo­gra­phique » est en passe de tom­ber de­puis le vote, mar­di der­nier, de la Com­mis­sion du com­merce in­té- rieur. « Le texte vo­té in­ter­dit le re­rou­tage au­to­ma­tique », ex­plique Vir­gi­nie Ro­zière, dé­pu­tée eu­ro­péenne ra­di­cale de gauche et rap­por­teuse du texte.

« Le consom­ma­teur pour­ra ac­cé­der à toute l’offre com­mer­ciale eu­ro­péenne, où qu’il se trouve en Eu­rope », ré­sume-t-elle. Si elle est va­li­dée par le Par­le­ment, la me­sure s’ap­pli­que­ra fin 2018. En ma­tière d’as­sai­son­ne­ment, la mou­tarde est le troi­sième pro­duit le plus consom­mé dans le monde après le sel et le poivre. Et l’un des plus an­ciens, puis­qu’on en don­nait dé­jà une re­cette au IVe siècle. Du la­tin le « moût ar­dent » est un condi­ment pré­pa­ré à par­tir des graines d’une plante de la fa­mille des

Elles peuvent être mé­lan­gées à du ver­jus (jus de rai­sin vert), du sucre, du miel, du vi­naigre, du vin ou du lait. Dans la mou­tarde à l’an­cienne, les grains ne sont pas écra­sés,mais lais­sés en­tiers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.