Le Parisien (Paris) - - LE JOURNAL DE PARIS -

Dans l’as­siette, les pro­duits de chez lui sont à l’hon­neur : la truite du Lé­man, une tar­ti­flette, une bonne di­zaine de fro­mages et ses fa­meuses plantes sau­vages. « On vi- se le 100 % bio d’ici un mois. On vient de ra­me­ner 100 kg d’ail des ours et 50 kg de ser­po­let

de Haute-Sa­voie. Avec tout mon res­pect, ça n’a pas le même goût que ceux de Run­gis ». Son bis­trot re­ven­dique une cui­sine « na­tu­relle », sans pes­ti­cide ni in­sec­ti­cide, et « convi­viale », avec des ter­rines à par­ta­ger et un buf­fet de des­serts.

Comme à La Mai­son des Bois — son res­tau­rant dou­ble­ment étoi­lé à Ma­ni­god (Haute-Sa­voie) — la carte du Ru­ral trans­pire le style Vey­rat : « que­nelle de bro­chet du lac de la Mé­mé Ca­ra­vi et jus de ver­veine », «tour­teaux­pom­mes­com­meon­la fa­bri­quait dans nos al­pages » ou en­core « tarte à la pra­line de ma jeu­nesse ».

La com­pa­rai­son s’ar­rête là. À Ma­ni­god, le me­nu gas­tro­no­mique dé­marre à 295 €, alors qu’il faut comp­ter 29,50 € à Pa­ris pour une en­trée, un plat et un des­sert. « J’ai pris les bases de ma cui­sine pour la re­créer ici de ma­nière beau­coup plus simple », ré­sume le chef.

Conçu par l’ar­chi­tecte Lio­nel Ja­dot, le res­tau­rant en­voie du bois. Il y en a par­tout : sur les murs, les tables, les chaises, la fa­çade ex­té­rieure. Entre les ba­bioles hors d’âge, les lampes à huile et les cartes pos­tales dis­po­sées un peu par­tout, on se croi­rait dans une cui­sine de grand-mère. Un ef­fet bien cal­cu­lé, mais au­then­tique. « On a tout chi­né dans des centres de ré­in­ser- tion et les bou­tiques Em­maüs, même les as­siettes dé­pa­reillées », sou­ligne Emi­lie de Beaumont, res­pon­sable mar­ke­ting du Moma Group.

À dé­faut de jar­din, Ru­ral in­vente la ca­bane au fond du res­tau­rant. À l’in­té­rieur, des pou­pées et des li- vres (chi­nés aus­si) trônent sur les éta­gères. « On vou­lait créer un lieu ac­cueillant pour les en­fants ». Le bis­trot leur pro­pose un me­nu à 14 € : soupe de chou ou ter­rine en en­trée, pou­let avec frites de po­len­ta en plat et des­sert au choix.

Fi­na­le­ment, il n’y a pas que les « chaus­sures ci­rées » qui au­ront droit à leur bout de Sa­voie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.