Non, la cui­sine de rue n’est pas morte à Bang­kok

Le Parisien (Paris) - - VIE QUOTIDIENNE -

ont eu chaud. Après l’an­nonce du gou­ver­ne­ment thaï­lan­dais d’in­ter­dire les stands am­bu­lants à Bang­kok pour rai­son d’hy­giène, com­mer­çants et vi­si­teurs étran­gers voyaient dé­jà la fin de la cui­sine de rue. La nou­velle, li­vrée par le quo­ti­dien lo­cal an­glo­phone « The Na­tion » mar­di 19 avril, avait fait grand bruit. Ava­ler sur le pouce des bro­chettes de viande ou des « pad thaï » (plats tra­di­tion­nels à base de pâtes) fait par­tie du charme de la ca­pi­tale thaï­lan­daise.

Face au tol­lé, le conseiller du gou­ver­neur de Bang­kok, Wan­lop Su­wande, s’est ex­pli­qué sur la chaîne de té­lé­vi­sion amé­ri­caine CNN. Il a pré­ci­sé que la mé­tro­pole n’avait pas l’in­ten­tion d’in­ter­dire la cui­sine de rue sur Khao San Road et Yao­wa­rat, deux ar­tères ma­jeures de la ville, mais de « mettre en oeuvre des me­sures d’hy­giène et d’or­ga­ni­ser le trafic au­tour de ces zones ». Tout ce­ci dans le but, jus­te­ment, de « sou­te­nir » et de mieux ré­gu­ler le com­merce des ven­deurs lé­gaux. Il a en re­vanche confir­mé l’in­ter­dic­tion des cha­riots am­bu­lants dans les quar­tiers de Siam Dis­co­ve­ry, Siam Cen­ter et Si­lom pour « rendre le trot­toir aux pié­tons ».

Il faut dire que les stands de nour­ri­ture oc­cupent jour et nuit des al­lées dé­jà étroites, pro­vo­quant le ras-le-bol des ha­bi­tants. Sans par­ler des odeurs de fri­ture et des dé­chets per­ma­nents dans l’es­pace pu­blic… Alors si vous al­lez à Bang­kok, pen­sez aus­si aux pe­tits restaurants ! Vous n’avez pas en­core ré­ser­vé vos va­cances d’été ? Ça tombe bien, le site de lo­ca­tion de va­cances Oda­lys vous fait ca­deau des frais de dos­sier pour toute ré­ser­va­tion jus­qu’au 8 mai in­clus, avec le code pro­mo FDETE17. L’offre est va­lable pour les sé­jours de 7 nuits mi­ni­mum entre le 1er juillet et le 2 sep­tembre 2017. Le site pro­pose aus­si jus­qu’à 40 % de ré­duc­tion sur plu­sieurs lo­ca­tions du­rant la pé­riode es­ti­vale. Dans la ré­si­dence les Pa­ra­sols d’Ar­gens par exemple, sur la Côte d’Azur, le 2-pièces pour 4 per­sonnes re­vient à 504 € la se­maine, du 1er au 8 juillet, au lieu de 720 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.