Ma­rie-Char­lotte, du la­bo aux planches

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ -

me au dé­bit mi­traillette, au­jourd’hui âgée de 28 ans et ma­man d’un pe­tit gar­çon de 18 mois. Ce suc­cès l’a re­mo­ti­vée pour fi­nir sa thèse. Mais il lui a sur­tout don­né le goût des planches.

L’an der­nier, avec le met­teur en scène Alexandre Taesh, elle a écrit et joué un spec­tacle dé­ca­pant sur la théo­rie de l’évo­lu­tion, où elle ato­mise les créa­tion­nistes et tous les obs­cu­ran­tistes. Les quatre re­pré­sen­ta­tions à Pa­ris ont été jouées à gui­chets fer­més.

Au­jourd’hui, elle tra­vaille dans un in­cu­ba­teur de start-up tout en pré­pa­rant un mas­ter en gestion. Et la re­cherche, dans tout ça ? « C’est beau­coup d’ab­né­ga­tion, ce n’est pas forcément bien payé, et les postes sont rares. Je n’avais pas très en­vie de cette pré­ca­ri­té », confie-t-elle.

Mais elle es­père que sa par­ti­ci­pa­tion à « Ma thèse en 180 se­condes » au­ra pi­qué la cu­rio­si­té du pu­blic. « Cer­tains au­ront peut-être en­vie d’al­ler plus loin. C’est aus­si ce que je cherche à faire avec mon spec­tacle. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.