« JE PENSE QUE L’EU­RO EST MORT »

Les deux pré­ten­dants à l’Ely­sée ont ac­cep­té de ré­pondre à nos ques­tions. Ma­rine Le Pen inau­gure l’exercice.

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - PROPOSRECUEILLISPAR VALÉRIE HACOT ET HEN­RI VERNET @vha­cot1 @Hen­riVer­net

CE N’EST PAS toujours fa­cile d’in­ter­vie­wer Ma­rine Le Pen. L’Ely­sée ? La cham­pionne du FN — bien qu’elle en ait dé­lais­sé pro­vi­soi­re­ment la pré­si­dence — s’y voit de plus en plus. Elle mène une cam­pagne pied au plan­cher, un blitz­krieg qui la mène de l’ u si neW­hirl pool le mer­cre­di au pont d’un cha­lu­tier le jeu­di. Et qui lui fait scel­ler, pour la pre­mière fois de l’histoire de son par­ti, une al­liance avec une autre for­ma­tion po­li­tique, De­bout la France du sou­ve­rai­niste Ni­co­las Du­pont-Ai­gnan. De quoi gri­gno­ter, jour après jour, des points de son­dages, ré­dui­sant l’avance de son ri­val, Emmanuel Macron, qui pa­rais­sait pour­tant di­manche soir qua­si­ment dé­jà élu. Voi­là pour­quoi Ma­rine Le P en est une femme pres­sée. Mais aussi une can­di­date de plus en plus aga­cée par les mé­dias. Elle les ac­cuse d’être pro­Ma­cron, voire mi­li­tants en fa­veur du front ré­pu­bli­cain pour lui bar­rer la route. Et notre jour­nal n’échappe pas à son cour­roux. Ré­sul­tat, le ren­dez­vous se­ra écour­té.

L’en­tre­tien se­ra par mo­ments un brin ten­du. Il faut dire que, en plus des ani­croches ré­pé­tées ces der­niers jours avec les jour­na­listes, elle a un lé­ger pro­blème sur son pro­gramme. Dans cette der­nière ligne droite, sa po­si­tion sur son dos­sier em­blé­ma­tique, la sor­tie de l’eu­ro (lire ci-contre), est tout sauf as­su­rée. D’au­tant que le chef de De­bout la France n’en fait pas une prio­ri­té : avec le pas­sage au scru­tin pro­por­tion­nel, c’est la prin­ci­pale condi­tion de son ral­lie­ment.

La gêne oc­ca­sion­née en­core et toujours par son père, l’al­liance avec son tout nou­veau Pre­mier mi­nistre— si elle est élue — Ni­co­las Du­pontAi­gnan, le pé­ril ter­ro­riste, Ma­rine Le Pen nous dit tout. Et sur­tout elle lâche ses coups contre son ad­ver­saire hon­ni, Emmanuel Macron, qu’elle se dit sûre de battre. Ce der­nier ré­pon­dra à son tour à nos ques­tions dans les tout pro­chains jours.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.