Les fans conquis

Le Parisien (Paris) - - LOISIRS -

de les voir par­ler, mais il y a beau­coup d’ac­tion. » Du haut de ses 11 ans, Stel­la fait par­tie des fans chan­ceux qui ont dé­cou­vert la sé­rie ani­mée des « Lé­gen­daires » lors d’une avant-pre­mière or­ga­ni­sée fin mars par TF 1. « Je me suis écla­tée. C’est plus drôle que dans la bande des­si­née », ju­bile la fillette. Lec­teur de­puis un an, Jules (9 ans et de­mi) a, quant à lui, ap­pré­cié le dy­na­misme des hé­ros cou­ra­geux. « Ce­la donne des im­pres­sions qu’on n’a pas dans la BD et on re­con­naît bien les per­son­nages », sou­ligne-t-il. « Je n’étais pas per­due et j’ai bien ai­mé car il n’y a pas trop de méchants qui font peur », ajoute Ro­mane (7 ans).

Par­mi les fi­dèles de l’au­teur Pa­trick So­bral, Alexan­dra, col­lé­gienne à Mai­sons-Laf­fitte (Yve­lines), a beau­coup ap­pré­cié : « Moi, je dé­vore

de­puis le CE 1. C’est agréable de dé­cou­vrir des aven­tures in­édites dans la ver­sion ani­mée. Et puis la BD n’a pas du tout le même hu­mour. » Un avis par­ta­gé par Ca­mille, qui ne rate pas la sor­tie de chaque al­bum. « La sé­rie est beau­coup plus en­fan­tine, mais l’uni­vers est bien re­trans­crit », ana­lyse cette étu­diante de 20 ans. C’est là d’ailleurs le seul pe­tit bé­mol no­té par Amau­ry, grand fan de 18 ans. « La BD est plus dra­ma­tique : il y a des trau­ma­tismes, du sang… Des choses im­pos­sibles à voir sur TF 1 pour les enfants », consta­tet-il. Pour Tho­mas (19 ans), qui gère le site les Lé­gen­daires Fan, la sé­rie ani­mée a réus­si son pari : « Nous avions une in­quié­tude. Mais la sé­rie a du po­ten­tiel. On y dé­cèle des clins d’oeil à la bande des­si­née et elle y reste fi­dèle. In­ven­ter des in­trigues à l’écran per­met aussi d’évi­ter de tour­ner en rond. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.