«Je­ne­sais­pa­soù­sont­mon­ma­ri,mon­fils,ma­soeur…»

Éva­cuée de son vil­lage

Le Parisien (Paris) - - FAITS DIVERS -

sur­vi­vant s’ex­prime cette fois sur la RTP. « J’étais chez moi avec quel­qu’un qui tra­vaille à la mai­rie de Pe­drogão Grande. J’ai pu sor­tir à temps de la mai­son, mais pas lui, ra­conte ce quin­qua­gé­naire de­vant des arbres cal­ci­nés. De­puis, je n’ai pas eu de nou­velles… »

Hier soir, de nom­breux ha­meaux ra­va­gés par les flammes n’avaient pas en­core fait l’ob­jet de re­con­nais­sances. D’après les mé­dias por­tu­gais, des di­zaines de fa­milles étaient sans nou­velles de proches, ren­dues folles d’in­quié­tude par l’in­ter­rup­tion des ré­seaux té­lé­pho­niques, fixes et mo­biles.

« Les flammes lé­chaient la mai­son de ma soeur, ra­con­tait une da- me à la RTP. On ne pou­vait plus res­pi­rer, on ne sa­vait plus quoi faire. Je suis sor­tie de là, mais pas elle. Je crains le pire. » Ceux qui ont réus­si à fuir ces ter­ri­toires dé­so­lés se sont re­grou­pés dans les villes voi­sines, no­tam­ment celle d’An­siao. En larmes, l’une de ces ré­fu­giés y ra­conte son cau­che­mar au jour­nal lo­cal. « La mai­son brû­lait de tous les cô­tés. Je ne sais pas ce que sont de­ve­nus mon ma­ri, mon fils, ma soeur, son beau-frère et mes ne­veux. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.