Les ar­ti­sans de la vic­toire

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR - S.L.

PA­RIS 2024, c’est une ar­mée d’une cin­quan­taine de sa­la­riés qui tra­vaillent dans des bu­reaux du bou­le­vard Hauss­mann, à Pa­ris, avec à sa tête de vé­ri­tables chefs d’or­chestre. Le co­mi­té de can­di­da­ture est com­po­sé du mou­ve­ment spor­tif et d’élus : l’Etat, dé­sor­mais re­pré­sen­té par Em­ma­nuel Ma­cron et Lau­ra Fles­sel, la mi­nistre des Sports ; la ré­gion (Va­lé­rie Pé­cresse) et sur­tout la Ville de Pa­ris. Mar­quée par l’échec de 2012, la maire Anne Hi­dal­go (pho­to

ci-contre) a sou­hai­té des ga­ran­ties avant d’en­ga­ger sa ville. Une fois lan­cée, elle s’est par­fai­te­ment fon­due dans le monde olym­pique, en a ap­pris tous les codes et est ap­pré­ciée par de nom­breux membres du CIO. Eux, c’est le cré­neau de So­phie Lo­rant (ci-contre), char­gée des re­la­tions in­ter­na­tio­nales, au­tre­ment dit du lob­bying. C’est son dé­par­te­ment qui était char­gé de ras­sem­bler toutes les in­for­ma­tions concer­nant cha­cun des 95 membres du CIO afin de les convaincre en­suite, le cas échéant, de vo­ter pour Pa­ris.

Le co­mi­té de can­di­da­ture est co­di­ri­gé par Ber­nard La­pas­set (ci-contre) et To­ny Es­tan­guet

(en des­sous). Le pre­mier, an­cien pré­sident de la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale de rug­by, a po­sé les fon­da­tions, créé l’uni­té entre les par­ties, convain­cu cha­cun que, cette fois, Pa­ris pou­vait l’em­por­ter. Le deuxième, triple cham­pion olym­pique de ca­noë et membre du CIO, a peu à peu pris de l’am­pleur pour de­ve­nir, à 39 ans, le grand pa­tron. Il se­ra d’ailleurs le boss du co­mi­té d’or­ga­ni­sa­tion. Autre

homme fort, Etienne Tho­bois

(ci-contre), le di­rec­teur gé­né­ral, est ce­lui qui a mon­té le dos­sier, no­tam­ment sa par­tie tech­nique. Pour avoir tra­vaillé sur de nom­breuses can­di­da­tures (no­tam­ment To­kyo 2020), il connaît toutes les exi­gences et sou­haits du CIO.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.