Aquan­dun­vé­ri­ta­bleé­té­pour­tous ?

La France est, et va en­core res­ter, cou­pée en deux. D’un cô­té, le bas­sin mé­di­ter­ra­néen qui suf­foque, de l’autre le reste du pays qui es­suie orage sur orage.

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ - ELSAMARI

du même pays mais ne vivent pas le même été. Tout dé­pend si on le passe au Nord-Ouest ou dans le Sud-Est. De­puis le 20 juillet, la France est cou­pée en deux, avec des tem­pé­ra­tures qui va­rient du simple au double. Et cette dis­pa­ri­té de­vrait se pro­lon­ger cette se­maine.

Le Var, les Bouches-duR­hône, la Corse af­fichent un mer­cure ca­ni­cu­laire, consé­quen­ce­du­si­roc­co,un­vent­for­tet très chaud ve­nu du Sa­ha­ra. Hier, il fai­sait 38°C à Marseille et 40°C en Corse. « Il n’a pas plu de­puis plu­sieurs se­maines. Les in­cen­dies sont la consé­quence de cette grande sé­che­resse », ex­plique Jé­rôme Le­cou, pré­vi­sion­niste chez Mé­téo France. Alors que le pour­tour mé­di­ter­ra­néen suf­foque, sur les côtes de la Manche, c’est la douche froide, avec des tem­pé­ra­tures d’en­vi­ron 20 °C. Les ré­gions du Nord-Ouest sont sou­mises à une autre masse d’air, ve­nue des îles Bri­tan­niques, une vaste zone dé­pres­sion­naire. « Certes, il fait 19 °C àB­rest,mais­la­moyen­ne­sai­son­nière est de 21 °C à cette époque », re­la­ti­vise Jé­rôme Le­cou. Sauf que ce temps gris s’étend aus­si sur le Sud-Ouest, avec un ciel sou­vent cou­vert en Gi­ronde de­puis deux se­maines. « Cette zone est mar­quée par un dé­fi­cit de so­leil et des vents d’ouest », pour­suit le pré­vi­sion­niste. Dans le Bas­sin pa­ri­sien, l’épi­sode ca­ni­cu­laire de mi-juillet semble bien loin. Le 18, il fai­sait 37 °C contre 20,5°C le 26. « Je n’ai pas mis de short de­puis quinze jours », s’étonne Alexandre, un Pa­ri­sien. Même constat pour Ab­der,trop­con­tentd’avoir­fi­léen va­cances du cô­té de SaintT­ro­pez. « La se­maine der­nière, j’avais l’im­pres­sion d’être à la Tous­saint. »

Si les tem­pé­ra­tures ne sont pas froides, seule­ment quelques de­grés en des­sous des moyennes, le ciel est très va­riable. Et, de­puis hier, la France est aus­si di­vi­sée par un axe ora­geux du Mas­sif cen­tral jus­qu’au Luxem­bourg, par­fois ac­com­pa­gné de grêle, consé­quence de cette zone de frot­te­ment entre deux masses d’air. Hier après-mi­di, vingt dé­par­te­ments étaient en vi­gi­lance orange aux orages !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.