Char­lie et le di­no­saure

Un jeune Bri­tan­nique de 10 ans cor­rige une er­reur du Mu­séum d’his­toire na­tu­relle de Londres.

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ -

Sû­re­ment pas », a pen­sé Char­lie, 10ans, en li­sant un pe­tit pan­neau ex­pli­ca­tif ac­com­pa­gnant un des­sin alors qu’il vi­si­tait le Mu­séum d’his­toire na­tu­relle de Londres (Royaume-Uni). Et pour cause, l’Ovi­rap­tor an­non­cé était en fait un

Ses pa­rents l’avaient em­me­né au mu­sée de Londres avec son frère, pour une soi­rée py­ja­ma or­ga­ni­sée le 21 juillet. Mais alors que les autres en­fants chas­saient les di­no­saures, Char­lie, lui, pré­fé­rait « lire les écri­teaux à leur su­jet ». L’un d’eux était pré­sen­té comme un : un di­no­saure avec un bec qui mar­chait sur ses pattes pos­té­rieures. Or l’en­fant a re­mar­qué qu’il avait plu­tôt le contour d’un

à quatre pattes. Dif­fi­cile à croire pour les pa­rents : «D’ac­cord, nous sa­vons que tu es bon, mais c’est le Mu­séum d’his­toire na­tu­relle », a d’abord dit sa ma­man, Jade, qui a ra­con­té son his­toire à la BBC. Mais le gar­çon a in­sis­té : l’image pré­sen­tait une es­pèce dif­fé­rente. Alors ils ont ap­pe­lé un membre du per­son­nel. « Il est ap­pa­ru que Char­lie avait rai­son, a ex­pli­qué Jade. Il connaît ses di­no­saures, a-elle ajou­té, il aime la pa­léon­to­lo­gie de­puis qu’il est pe­tit et a com­men­cé à lire des en­cy­clo­pé­dies à l’âge de 3 ans. Char­lie a le syn­drome d’As­per­ger, du coup, quand il aime un su­jet, il va es­sayer de tout sa­voir. »

Un porte-pa­role du mu­séum a re­con­nu que cette ga­le­rie avait été « ré­no­vée plu­sieurs fois » et qu’une er­reur avait été com­mise. «Très im­pres­sion­né par la connais­san­ce­deC­har­lie »,ila­pro­mis que l’éti­quette se­rait cor­ri­gée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.