Le Parisien (Paris) - - ÉCONOMIE -

au mi­nis­tère de l’Eco­no­mie et des Fi­nances ita­lien di­ri­gé par Pier Car­lo Pa­doan, l’at­mo­sphère est ten­due. « Sé­rieuse », re­for­mule-t-on dans l’en­tou­rage de Bru­no Le Maire. Dans la piè- ce où se re­trouvent les Ita­liens et le « mi­nistre-di­plo­mate », les échanges sont très fer­més. Du cô­té ita­lien tout du moins. Dans le camp fran­çais, on tente quelques ap­proches, des mots en ita­lien pour apai­ser les es­prits…

En sor­tant de la réunion, le mi­nistre fran­çais souffle. Ce­la n’a vi­si­ble­ment pas été fa­cile. Un échec ? « Pas du tout, fi­nit-il par dire. Nous sommes al­lés à l’es­sen­tiel, ça s’est bien pas­sé. » Pe­tite vic­toire du clan fran­çais, rem­por­tée in ex­tre­mis : une « Le diable est dans les dé­tails, il va fal­loir beau­coup, beau­coup tra­vailler pour trou­ver un ac­cord », re­con­naît le mi­nistre. Dé­jà, un ca­len­drier est ac­té pour lan­cer les né­go­cia­tions. Il fau­dra des­si­ner les grandes lignes de cet ac­cord d’ici au som­met fran­co-ita­lien pré­vu à Lyon le 27 sep­tembre. « J’ai bon es­poir », pour­suit Bru­no Le Maire, confiant. Avant de re­prendre l’avion d’Air France qui le ra­mène le soir même à Pa­ris. Le ma­tin, c’était les en­tre­prises lo­cales tra­vaillant pour STX qu’il avait ten­té de ras­su­rer en re­ce­vant à Ber­cy le pré­sident de la ré­gion Pays de la Loire, Bru­no Re­tailleau, et une dé­lé­ga­tion de sous-trai­tants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.