Mbap­pé a bluf­fé l’Eu­rope

Toute la se­maine, nous re­ve­nons sur quelques temps forts de la sai­son de sport. Au­jourd’hui, re­tour sur le match ex­cep­tion­nel de Ky­lian Mbap­pé face à Man­ches­ter Ci­ty.

Le Parisien (Paris) - - LA FRANCE EN FETE - ARNAUDDETOUT

d’un phé­no­mène. Le 21 fé­vrier der­nier, le ta­lent et la classe du Mo­né­gasque Ky­lian Mbap­pé éclatent aux yeux de l’Eu­rope en­tière à l’oc­ca­sion du 8e de fi­nale al­ler de Ligue des cham­pions à Man­ches­ter Ci­ty. Il est 21 h 25. Un coup franc est vite joué par Fa­bin­ho dans la pro­fon­deur. Ky­lian Mbap­pé contrôle la balle, s’in­filtre dans la dé­fense man­cu­nienne et trompe Ca­bal­le­ro d’une su­perbe frappe en pleine lu­carne pour per­mettre à Mo­na­co de me­ner 2-1 juste avant la pause. Bu­teur et im­pres­sion­nant de fa­ci­li­té pour sa pre­mière ti­tu­la­ri­sa­tion en Ligue des cham­pions, le pro­dige a es­to­ma­qué la pla­nète football. Même si Mo­na­co s’in­cline fi­na­le­ment 5-3, les ob­ser­va­teurs et mé­dias eu­ro­péens re­tiennent sur­tout l’in­croyable par­ti­tion de ce sur­doué du foot qui a mul­ti­plié les ac­cé­lé­ra­tions dé­vas­ta­trices.

Rien ne lais­sait pour­tant pré­sa­ger une telle is­sue quelques heures au­pa­ra­vant. Sur­tout après une pre­mière par­tie de sai­son où l’en­traî­neur, Leo­nar­do Jar­dim, ali­gnait ré­gu­liè­re­ment Va­lère Ger­main à la pointe de l’at­taque mo­né­gasque en com­pa­gnie du Co­lom­bien Fal­cao.

Ce 21 fé­vrier, Ky­lian est très dé­ten­du à quelques heures du coup d’en­voi. Ses pa­rents, Wil­fried et Fay­za, son pe­tit frère Ethan et cinq amis de la fa­mille ont fait le dé­pla­ce­ment en An­gle­terre. Ils le voient à l’hô­tel dans l’après-mi­di. A ce mo­ment-là, Ky­lian ne sait pas en­core s’il com­men­ce­ra la ren­contre. Ex­ci­té à l’idée de par­ti­ci­per à une telle af­fiche dans la plus belle des com­pé­ti­tions eu­ro­péennes, il an­nonce à son pe­tit frère qu’il va mar­quer et qu’il glis­se­ra sur le ter­rain juste après son but. Une in­tui­tion qui se réa­li­se­ra dans la soi­rée. A 19 h 30, Leo­nar­do Jar­dim fait sa cau­se­rie puis an­nonce les 11 ti­tu­laires. Mbap­pé en fait par­tie. Il en­voie alors un tex­to à sa fa­mille pour la pré­ve­nir de la bonne nou­velle. Concen­tré et mo­ti­vé comme ja­mais, le Fran­ci­lien va réa­li­ser une pres­ta­tion de haut vol. On a du mal à croire que Ky­lian n’avait­joué­que­vingt-cin­q­mi­nutes lors des 6 matchs de la pre­mière phase de la Ligue des cham­pions… Grâce à son splen­dide but, il de­vient, à 18 ans et deux mois, le deuxième plus jeune bu­teur fran­çais de l’his­toire de la Ligue des cham­pions, der­rière Ka­rim Ben­ze­ma (17 ans et 11 mois).

A 800 km de l’Eti­had Sta­dium, à Bon­dy (Seine-Saint-De­nis), c’est l’ef­fer­ves­cence. Ky­lian a, en ef­fet, évo­lué au sein du club lo­cal de l’ASB des dé­bu­tants jus­qu’aux moins de 15 ans. To­nio Ri­car­di, son an­cien coach, et Na­than Yan­ga, son co­équi­pier dans toutes les catégories de jeunes, ne ratent pas une miette de la ren­contre. « J’étais en transe quand Ky­lian a mar­qué, se rap­pelle To­nio Ri­car­di. Les émo­tions sont mul­ti­pliées par 1 000 lors­qu’on re­garde un match de l’un de ses an­ciens joueurs. Ky­lian est une co­mète. On a vu dès ses pre­mières prises de balle qu’il al­lait faire un grand match. Il n’a pas chan­gé, il avait le même jeu et la même in­sou­ciance que chez nous. » « Il a mis la barre très haut pour son pre­mier match comme ti­tu­laire en Ligue des cham­pions, ju­bile Rayan Yan­ga. C’est une très grande fier­té pour tous les li­cen­ciés du club, de le voir jouer à un tel ni­veau. Il a mar­qué l’his­toire du foot par sa pré­co­ci­té. »

A la fin de la ren­contre, les Man­cu­niens se montrent di­thy­ram­biques sur la pé­pite de Mo­na­co. « Il est juste im­pres­sion­nant, dé­clare Bacary Sagna. Des si­mi­li­tudes existent avec Thier­ry Hen­ry, mon an­cien co­équi­pier à Ar­se­nal. Ky­lian est très jeune, et je pense qu’il va pro­gres­ser ra­pi­de­ment. S’il conti­nue sur cette voie, il va in­té­grer l’équipe de France. » Ef­fec­ti­ve­ment, un mois plus tard, il ho­nore sa pre­mière sé­lec­tion au Luxem­bourg… Dans les cour­sives du stade, Ky­lian re­trouve un court ins­tant sa fa­mille pour un ra­pide dé­brie­fing. Heu­reux de sa pres­ta­tion et dé­çu du ré­sul­tat, il se montre confiant pour le re­tour et an­nonce à ses proches que l’ASM se qua­li­fie­ra au re­tour en l’em­por­tant 3-1 au stade Louis-II.

Le len­de­main, la nou­velle star ré­colte les louanges de la presse an­glaise, qui le consi­dère dé­jà comme la re­lève du foot fran­çais. Le quo­ti­dien « The Times » note que « ses dribbles ul­tra­ra­pides ont dé­sta­bi­li­sé Stones et ri­di­cu­li­sé Ota­men­di ». Le « Dai­ly Mail » es­time qu’il est « au-des­sus de Thier­ry Hen­ry au même âge » et pré­cise qu’il y au­ra « la queue pour lui » lors du mer­ca­to es­ti­val. « Il y a clai­re­ment un avant et après Man­ches­ter Ci­ty, conclut To­nio Ri­car­di. Ky­lian a en­suite été sys­té­ma­ti­que­ment ti­tu­laire en réa­li­sant des sta­tis­tiques ex­cep­tion­nelles ». Au mois de mai, face à la Ju­ven­tus Tu­rin, il trompe Buf­fon et de­vient le plus jeune joueur à mar­quer dans une de­mi-fi­nale de Ligue des cham­pions. L’his­toire est en marche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.