LE TRANS­FERT DU SIÈCLE

La star bré­si­lienne du FC Bar­ce­lone va re­joindre Pa­ris contre un mon­tant re­cord de 222 mil­lions d’eu­ros.

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - PAR DOMINIQUESÉVÉRAC

du bal­lon rond, il existe trois Dieux et cha­cun pos­sède ses fi­dèles. Il y a ceux qui ont foi en Mes­si (ça ne s’in­vente pas), l’Ar­gen­tin de Bar­ce­lone, 30 ans. D’autres pré­fèrent Cris­tia­no Ro­nal­do, le Por­tu­gais du Real Ma­drid, 32 ans. Il reste Ney­mar, le Bré­si­lien, à Bar­ce­lone de­puis 2013, le plus jeune des trois, 25 ans. Au­jourd’hui, après la tra­di­tion­nelle vi­site mé­di­cale, ce gé­nie du foot­ball va de­ve­nir un peu fran­çais, en tout cas pa­ri­sien puisque joueur du PSG. L’un des trois meilleurs foot­bal­leurs ac­tuels va évo­luer en Ligue 1 et ce n’est sans doute ja­mais ar­ri­vé, en tout cas pas dans l’his­toire mo­derne de ce jeu.

Pour tou­cher son Dieu, le PSG s’est li­vré à toutes les fo­lies. Il a payé hier la clause li­bé­ra­toire du joueur : 222 M€. Il va transformer dès ce mois-ci Ney­mar en l’un des foot­bal­leurs le mieux payé de tous les temps, en lui oc­troyant 30 M€ net par an, soit 2,5 M€ men­suels. Sur les cinq ans de contrat, l’opé­ra­tion pour Pa­ris va dé­pas­ser les 500 M€, mais des spé­cia­listes es­timent que l’af­faire reste ren­table. C’est une ex­pres­sion gal­vau­dée, que la gomme du temps ef­face à une vi­tesse su­per­so­nique puis­qu’on l’écri­vait dé­jà l’an­née der­nière quand Paul Pog­ba a si­gné à Man­ches­ter Uni­ted pour 105 M€ : Ney­mar au PSG, c’est le trans­fert du siècle ! Un « titre » pré­caire, donc.

ÊTRE FAIT ROI ET GA­GNER LE BAL­LON D’OR

Ce n’est pas ce­lui qu’est ve­nu cher­cher Ney­mar dans la ca­pi­tale fran­çaise. Ne s’es­ti­mant pas as­sez ai­mé à Bar­ce­lone, c’est-à-dire pas as­sez payé, l’at­ta­quant vient y trou­ver une gloire et un destin per­son­nels. Il veut qu’on le re­garde et l’ap­pré­cie pour ce qu’il est : un ta­lent hors normes, ca­pable de faire bas­cu­ler le cours d’un match à lui tout seul. De­ve­nir l’at­trac­tion prin­ci­pale, le roi, le ré­su­mé du PSG, soit le PSNey (on le sur­nomme Ney). Il a un rêve qui re­joint ce­lui de son nou­veau pro­prié­taire — le Qa­tar vou­drait rem­por­ter la Li­guee des champions, cette épreuve su­bli- me et in­fer­nale qui ne se donne qu’àà une oli­gar­chie de mil­liar­daires : lee Real Ma­drid, Bar­ce­lone, le Bayernn Mu­nich, Man­ches­ter Uni­ted ou la Ju- ven­tus Tu­rin —, s’of­frir le Bal­lon d’orr « France Foot­ball », de­ve­nu un en­jeu u ma­jeur dans une car­rière, lui qui en n ac­cuse cinq de re­tard sur Mes­si et quatre sur Cris­tia­no Ro­nal­do. Dieuu est (aus­si) pa­ri­sien. Il vient faire dess mi­racles.

Ney­mar pour­rait por­ter le maillot pa­ri­sien dès cette se­maine, comme ici sur notre pho­to­mon­tage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.