Ave­clui,c’est­le­grand­huit !

Le Parisien (Paris) - - NEWS - D.S. AVEC C.A. ET L.P.

CEUX QUI NE CROIENT que ce qu’ils voient se­ront ras­su­rés de­main après-mi­di. Ce se­ra la pré­sen­ta­tion de Ney­mar au PSG, avec con­fé­rence de presse du Bré­si­lien pour ses pre­miers mots de par­te­naire de Cavani et Ver­rat­ti. Au­jourd’hui, les plus chan­ceux pour­ront peu­têtre l’aper­ce­voir dans Pa­ris, lors­qu’il se pré­sen­te­ra au siège du club pour si­gner son contrat de cinq ans. Puisque les stars ne font rien comme les autres, il a pas­sé sa vi­site mé­di­cale hier à Por­to en com­pa­gnie de Max­well et d’An­te­ro Hen­rique. Les mieux lo­tis sont ceux qui as­sis­te­ront sa­me­di à 17 heures à PSG - Amiens au Parc des Princes : ils ver­ront le fan­tas­tique gau­cher sur la pe­louse en hors-d’oeuvre le plus chic de l’his­toire du foot­ball fran­çais. En at­ten­dant, le ca­pi­taine de la sé- lec­tion au­ri­verde a don­né le tour­nis aux pas­sion­nés de ce trans­fert in­édit. Pour un joueur qui s’ex­prime aus­si bien au sol balle au pied, c’est dans les airs qu’il a pas­sé le plus de temps ces der­nières heures. Hier à mi­di, il a at­ter­ri à Por­to, où il a re­trou­vé Max­well, son an­cien co­équi­pier en Se­le­ção, di­ri­geant du PSG de­puis quelques se­maines . Dans la nuit de sa­me­di à di­manche, il était en­core à Mia­mi aux Etats-Unis. Puis il s’est en­vo­lé pour la Chine avant de re­joindre Bar­ce­lone, avec es­cale à Du­baï. Un par­cours digne d’un chef d’Etat ! Pour­sui­vant son jeu de piste, Ney­mar était de re­tour hier soir à 22 h 30 à Bar­ce­lone.

PASTORE LUI LAISSE LE NU­MÉ­RO 10

Tout a bas­cu­lé hier ma­tin en 42 mi­nutes à Bar­ce­lone. A l’entraînement du Bar­ça, le Bré­si­lien a tout dit à ses par­te­naires sur le mode : « Mer­ci pour tout, je m’en vais. » Dans le se­cret du ves­tiaire ca­ta­lan, l’émo­tion était pal­pable. Seuls Mes­si, Pi­qué et Sua­rez ont pris la pa­role pour le re­mer­cier de ces quatre sai­sons pas- sées en­semble pour la plu­part et lui sou­hai­ter bonne chance. Un mo­ment fort et digne. Mes­si a pour­sui­vi ses adieux en pos­tant sur les ré­seaux so­ciaux une vi­déo hom­mage bai­gnée d’une mu­sique mé­lan­co­lique. Moins d’une mi-temps plus tard, Ney­mar avait tour­né les ta­lons en même temps que les pe­tites mains du club com­men­çaient à ef­fa­cer tout signe de sa pré­sence dans la ga­laxie Blau­gra­na. Dans les grands clubs, on tourne les pages en les dé­chi­rant.

D’ailleurs, cette ins­ti­tu­tion qu’est le FC Bar­ce­lone n’a pas tar­dé à com­mu­ni­quer dans la fou­lée des en­vies d’ailleurs du N de sa MSN (le trio d’at­taque Mes­si-Sua­rez-Ney­mar), en­té­ri­nant la sé­pa­ra­tion (voire la si­dé­ra­tion de cet ins­tant) et de­man­dant le paie­ment com­plet de sa clause li­bé­ra­toire de 222 M€. Hier après-mi­di, le PSG a ver­sé la somme at­ten­due. Avant de le voir sur les ter­rains, avec le nu­mé­ro 10 que lui laisse Pastore, Ney­mar se pré­pare à une vie de châ­teau en riche ban­lieue pa­ri­sienne : il au­rait dé­jà dé­ni­ché un hô­tel par­ti­cu­lier à Neuilly…

Bar­ce­lone (Es­pagne), hier ma­tin. Ney­mar ar­rive à l’entraînement du FC Bar­ce­lone… mais n’y par­ti­cipe pas. Il en pro­fite pour an­non­cer son dé­part à ses dé­sor­mais ex­par­te­naires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.