« Il en va de nos in­té­rêts stra­té­giques »

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR -

La na­tio­na­li­sa­tion du chan­tier na­val de Saint-Na­zaire STX n’est-elle pas en contra­dic­tion avec le pro­gramme li­bé­ral d’Em­ma­nuel Ma­cron ? L’Etat a pré­emp­té STX car il en va de nos in­té­rêts stra­té­giques, mais il s’agit d’une dé­ci­sion évi­dem­ment tem­po­raire. L’Etat n’a pas vo­ca­tion à res­ter seul ac­tion­naire de STX pen­dant des an­nées. Nous de­vons ados­ser STX à un par­te­naire in­dus­triel et Fin­can­tie­ri peut par­fai­te­ment être ce­lui-là. Cons­truire un cham­pion eu­ro­péen avec les Ita­liens a tout son sens. D’autres so­lu­tions exis­ten­telles, no­tam­ment avec Na­val Group par exemple ? Na­val Group a bien sa place au ca­pi­tal de STX France, mais ce n’est pas in­com­pa­tible avec un ac­cord avec nos par­te­naires ita­liens, au contraire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.