Il n’y au­ra plus de pro­jets fi­nan­cés dans les quar­tiers prio­ri­taires ”

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR -

et pré­sident de Tou­louse Métropole, Jean-Luc Mou­denc, s’in­surge contre les 300 M€ sup­pri­més d’ici la fin de l’an­née. A Tou­louse, nous sommes im­pac­tés par les 46,5 M€ sup­pri­més dans le cadre de la politique de la ville qui per­met de fi­nan­cer des pro­jets dans les quar­tiers prio­ri­taires. Ce­la re­pré­sente tout de même 11 % du bud­get an­nuel ! mois par les ser­vices, les as­so­cia­tions, les bailleurs so­ciaux ou en­core les conseils ci­toyens, ne pour­ront pas être mis en place. Il n’y au­ra plus de pro­jets fi­nan­cés jus­qu’à la fin de l’an­née sauf si, de­vant l’ur­gence, les villes prennent en charge les coûts. Par exemple des pro­jets de sou­tien sco­laire, de sou­tien à la pa­ren­ta­li­té, de stages spor­tifs pour les en­fants, des ani­ma­tions cultu­relles ain­si que de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique… Pour les 1 514 quar­tiers qui ras­semblent la po­pu­la­tion la plus pauvre de France, ces ini­tia­tives sont es­sen­tielles au quo­ti­dien des ha­bi­tants qui at­tendent un re­nou­vel­le­ment ur­bain. Dif­fi­cile à dire pour l’ins­tant. Nous connaî­trons le dé­tail de la fac­ture à la ren­trée lorsque le sous-pré­fet à la Ville, qui ac­corde les bud­gets une fois que les pro­jets sont fi­na­li­sés, nous an­non­ce­ra le mon­tant de l’en­ve­loppe. Tout à fait. Pour les com­munes ru­rales, qui perdent 126 M€, ce­la va ra­len­tir les tra­vaux pré­vus dans les écoles ou dans les équi­pe­ments pu­blics mais aus­si des ré­fec­tions de voi­rie… Ces me­sures d’éco­no­mies vont tou­cher tout le monde : les ur­bains et les ru­raux !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.