Tol­léà­laBan­que­pos­tale qui­fait­payer…les­timbres !

De­puis le 1er jan­vier, les clients de la Banque pos­tale ne bé­né­fi­cient plus des en­ve­loppes T, au port payé, lors­qu’ils en­voient un cour­rier à l’éta­blis­se­ment.

Le Parisien (Paris) - - ÉCONOMIE - ADELINEDABOVAL

que j’ai mon compte à la Poste, et les cour­riers ont tou­jours été sans timbre ! » A l’image de Pa­trick Mo­rel, re­trai­té de Fon­te­nay-leF­leu­ry (Yve­lines), les clients de la Banque pos­tale ne dé­co­lèrent pas de­puis qu’elle a dé­ci­dé de leur faire payer l’af­fran­chis­se­ment des cour­riers adres­sés au centre fi­nan­cier. No­tam­ment les en­ve­loppes qui per­mettent d’en­cais­ser les chèques par cor­res­pon­dance. « Je vais payer, mais c’est le prin­cipe que je trouve désa­gréable, s’in­surge Pa­trick. Je m’en suis aper­çu quand j’ai com­man­dé un pa­quet d’en­ve­loppes. A la place du T, il y a dé­sor­mais un pe­tit car­ré

» Même grogne sur In­ter­net. «Ve­nant­de­com­man­der­de­sen­ve­loppes pour ex­pé­dier mes chèques, vlan, l’en­voi est dé­sor­mais payant ! Ce qui va faire plus que dou­bler les frais, puisque de pas­ser de zé­ro eu­ro au prix d’un timbre… », s’in­digne Yvan sur le site Ma­rie­ju­lien.com. « Il n’y a pas de pe­tits pro­fits », râle un fac­teur sur le site dé­dié

Sur la page Fa­ce­book de l’éta­blis­se­ment ban­caire, Di­dier re­grette : « Voi­là, en­core, une me­sure d’aus­té­ri­té pas­sée com­plè­te­ment in­aper­çue. » Et Ber­nard iro­nise : « Mer­ci la Poste ! » En fait, les clients se rendent compte du chan­ge­ment au compte-gouttes, au fur et à me­sure qu’ils épuisent leur stock d’en­ve­loppes T. En 2011, la Banque pos­tale fai­sait pour­tant de ce ser­vice gra­tuit un ar­gu­ment de vente au­près de ses jeunes clients. Sur sa page Fa­ce­book, Ta­lent Boos­ter, l’offre de la banque pos­tale pour les 1825 ans, vante « T comme Trop pra­tique ! Un chèque à en­cais­ser et pas le temps de pas­ser à la banque, nous avons la so­lu­tion : les en­ve­loppes T ! Elles per­mettent d’en­voyer gra­tui­te­ment vos chèques et peuvent être com­man­dées de­puis votre es­pace client sur In­ter­net. » Mais ça, c’était avant…

« De­puis le 1er jan­vier 2017, les en­ve­loppes T, per­met­tant aux clients de cor­res­pondre avec leur centre fi­nan­cier, ont été rem­pla­cées par des en­ve­loppes pré­adres­sées à af­fran­chir par les clients, confirme la Banque pos­tale. Ces en­ve­loppes sont uti­li­sées es­sen­tiel­le­ment pour la re­mise de chèques, moyen de paie­ment dont l’uti­li­sa­tion est en baisse. Les en­ve­loppes T en­core dé­te­nues par les clients res­tent uti­li­sables. » L’éta­blis­se­ment rap­pelle que « les clients bé­né­fi­cient d’un ac­cès mul­ti­ca­nal aux ser­vices : à tra­vers les urnes et au­to­mates dé­diés à la re­mise de chèques au sein des bu­reaux de poste, l’en­semble des ser­vices pro­po­sés par les conseillers en bu­reau, via leurs es­paces clients sur la banque en ligne, ou en­core par té­lé­phone (36.39) ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.