DU PAPE CLÉ­MENT

Le Parisien (Paris) - - AU FIL DE L’ÉTÉ - À CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE (VAU­CLUSE) MU­RIELLE KASPRZAK

au pape Clé­ment VI, le plus épi­cu­rien des sou­ve­rains pon­tifes d’Avi­gnon, grâce à qui le châ­teau de Châteauneuf-du-Pape, ré­si­dence de vil­lé­gia­ture, de­vient au XIVe siècle un haut lieu des plai­sirs de la bonne chère où le vin coule en abon­dance. De­puis 1985, le vil­lage cé­lèbre le per­son­nage avec la Fête de la vé­rai­son, qui pro­pose pen­dant trois jours une im­mer­sion dans le Moyen Age. Au pro­gramme : grand mar­ché mé­dié­val, re­cons­ti­tu­tions his­to­riques, spec­tacles, ani­ma­tions et ate­liers pour les en­fants. Plus de 200 co­mé­diens en cos­tumes dé­am­bulent dans les ruelles du vil­lage, des cam­pe­ments sont ins­tal­lés ici et là avec des fi­gu­rants qui vivent dans les condi­tions de l’époque.

L’an der­nier, les fes­ti­vi­tés ont ac­cueilli plus de 35 000 vi­si­teurs. « A chaque édi­tion, on re­nou­velle la pro­gram­ma­tion, ex­plique Ro­bert Tu­del­la, à l’ini­tia­tive de la ma­ni­fes­ta­tion. On par­court les évé­ne­ments mé­dié­vaux de France pour ren­con­trer de nou­velles troupes. C’est ce qui fait le suc­cès de ces jour­nées avec la gra­tui­té. Tout est en ac­cès libre, sauf le dî­ner de ga­la et le grand spec­tacle de clô­ture le di­manche. »

Sur l’es­pla­nade du châ­teau pon­ti­fi­cal, qui fête les 700 ans de sa construc­tion, com­pa­gnons des bâ­tis­seurs mé­dié­vaux, tailleurs de pierre, for­ge­rons ex­posent leur sa­voir-faire au pu­blic. A l’ombre des grands murs en pierre, Jean-Fran­çois Rou­bey­rie, vê­tu d’une longue cha­suble, est in­ta­ris­sable sur les haches qu’il col­lec­tionne. « Celle-là a la forme d’une chau­ve­sou­ris, celle-là d’une épaule de mou­ton », ra­conte l’an­cien bû­che­ron de 73 ans. Fin connais­seur des tech­niques de com­bat avec cet ou­til, il mul­ti­plie les dé­mons­tra­tions. « La hache est re­dou­table, elle ser­vait à se battre comme à tra­vailler », glisse-t-il. Mais la vraie star de la fête, c’est le rai­sin. En ce mo­ment dans les vignes aux ga­lets rou­lés, les grains com­mencent à prendre une cou­leur pourpre, phé­no­mène ap­pe­lé la vé­rai­son et qui an­nonce leur pro­chaine ma­tu­ri­té. Quatre-vingts vi­gne­rons pro­posent aux vi­si­teurs de dé­gus­ter leur vin dans leur ca­veau. Il est aus­si pos­sible de rem­plir son verre au­près de char­rettes ti­rées par des ânes ou de la fon­taine mi­ra­cu­leuse d’où le vin s’écoule. Quelques do­maines vi­ti­coles sont ins­tal­lés dans la salle du châ­teau, ou­verte ex­cep­tion­nel­le­ment pour l’oc­ca­sion, comme Eric Merle, qui dé­taille la com­po­si­tion de ses cu­vées aux vi­si­teurs. « C’est l’oc­ca­sion de mettre en va­leur notre ter­roir et de tou­cher un pu­blic dif­fé­rent que ce­lui qui vient à la cave », ex­plique-t-il. Un couple de Ca­na­diens, Vé­ro­nique et Oli­vier, ac­com­pa­gné de leur fillette, dé­couvre pour la pre­mière fois le vin à la re­nom­mée in­ter­na­tio­nale. « Le rouge est ex­cellent, on n’y connaît rien du tout, mais il a quelque chose en plus », sou­rit le va­can­cier. Sa­me­di et di­manche de 10 h à 23 h. Dé­fi­lés, spec­tacles de rue, ani­ma­tions et ate­liers sont en ac­cès libre. Le verre, frap­pé d’un des treize cé­pages de l’ap­pel­la­tion – cette an­née le vac­ca­rèse – coûte 5 €. Les dé­gus­ta­tions au­près des vi­gne­rons sont gra­tuites. Di­manche à 21 h 30, un spec­tacle mé­dié­val est or­ga­ni­sé au stade. 5 €. 04.90.83.71.08 ;

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.