Dras­tique

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR -

Que­lest le comble pour un gou­ver­ne­ment qui a dé­ci­dé de faire de la mo­ra­li­sa­tion de la vie po­li­tique un de ses prin­ci­paux mar­queurs ? Ré­ponse : avoir un mi­nistre de la Jus­tice contraint de dé­mis­sion­ner pour une af­faire d’em­ploi fic­tif. Après le dé­part pré­ci­pi­té de Fran­çois Bay­rou, Em­ma­nuel Ma­cron a fait un vi­rage à 180 de­grés pour choi­sir sa rem­pla­çante, une in­con­nue du grand pu­blic ré­pu­tée pour sa ri­gueur. Ni­cole Bel­lou­bet re­ven­dique d’ailleurs ce trait de ca­rac­tère et af­fiche sa vo­lon­té d’être « dras­tique » dans la mise en oeuvre de la loi. L’in­ter­dic­tion pour les dé­pu­tés d’em­ployer des membres de leur fa­mille ou la sup­pres­sion de la ré­serve par­le­men­taire se­ron­telles de na­ture à ré­ta­blir la confiance entre les ci­toyens et le monde po­li­tique ? Beau­coup de Fran­çais tra­vaillent avec des proches et de nom­breuses as­so­cia­tions bé­né­fi­ciaient des « sub­ven­tions » de leur dé­pu­té. Sur ces deux points, le gou­ver­ne­ment a fait le choix d’un ar­rêt ra­di­cal plu­tôt que de mettre en place de meilleurs sys­tèmes de contrôle. Des me­sures spec­ta­cu­laires. L’his­toire ju­ge­ra de leur ef­fi­ca­ci­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.