L’hy­po­thèse Mbap­pé, c’est du sé­rieux

Le mer­ca­to pa­ri­sien ne s’ar­rête pas avec Ney­mar. Le PSG est prêt à une nou­velle fo­lie et rêve d’as­so­cier Mbap­pé à sa nou­velle star bré­si­lienne. Le pro­dige fran­çais n’est pas in­sen­sible du tout.

Le Parisien (Paris) - - LA UNE -

ne sen­ti­nelle et un dé­fen­seur cen­tral sont tou­jours at­ten­dus à Pa­ris cet été. Mais le PSG, après Ney­mar, peut aus­si s’of­frir une der­nière fo­lie, un joueur of­fen­sif de re­nom. La piste prio­ri­taire, « idéale » dit-on au club, s e no m m e Ky li a n Mb a p p é (Mo­na­co). Der­rière, il y a Phi­lippe Cou­tin­ho (Li­ver­pool), une idée ini­tiée par l’ex-Bar­ce­lo­nais lui-même

Mbap­pé et Cou­tin­ho ont un prix fa­ra­mi­neux : 180 M€ pour le pre­mier, 100 M€ pour le se­cond.

Après avoir dé­bour­sé 222 M€ pour Ney­mar, comment Pa­ris peu­til s’y prendre ? Le plan, en deux étapes, est le sui­vant.

1. Vendre les joueurs dont le PSG ne veut plus pour com­men­cer à amor­tir les charges que re­pré­sente la ve­nue du pro­dige bré­si­lien. Il s’agit prio­ri­tai­re­ment de Kry­cho­wiak, Je­sé et Au­rier. Cette triple opé­ra­tion peut rap­por­ter plus de 60 M€. An­te­ro Hen­rique, le di­rec­teur spor­tif, a sus­ci­té l’ad­mi­ra­tion en in­terne quand la tran­sac­tion de Jean-Ke­vin Au­gus­tin, par­ti pour Leip­zig, a été connue : 16 M€ hors bo­nus. C’est consi­dé­rable compte te­nu du ni­veau et des pro­messes af­fi­chées par l’at­ta­quant for­mé à Pa­ris.

2. Se sé­pa­rer d’An­gel Di Ma­ria. A ce jour, ni le PSG ni l’Ar­gen­tin ne veulent se quit­ter. Seule­ment, l’exMa­dri­lène dis­pose d’une cote énorme sur le mar­ché (70-80 M€). Avec cet ar­gent, l’hy­po­thèse Mbap­pé (ou Cou­tin­ho) prend une épais­seur nou- velle. Mbap­pé, comme beau­coup, est fou de Ney­mar. Le clan du Mo­né­gasque sou­tient que le PSG conti­nue sa cour ef­fré­née en pro­po­sant une at­taque ver­ti­gi­neuse : Ney­mar-Ca­va­ni-Mbap­pé. L’at­ta­quant de 18 ans a aus­si évo­lué dans sa ré­flexion et met le PSG de­vant les autres cour­ti­sans, dont Ma­drid. C’est la star d’au­jourd’hui, mais aus­si des dix pro­chaines an­nées, c’est un Fran­çais, un in­ter­na­tio­nal, une fu­ture marque pla­né­taire sans doute. Cou­tin­ho, 25 ans, a lié de longue date une ami­tié avec Ney­mar. Ils évo­luent en­semble pour la sé­lec­tion bré­si­lienne de­puis les U 17. Ils ont rem­por­té la Co­pa Ame­ri­ca U 20 en­semble en 2011, avec Lu­cas aus­si au pas­sage.

Le PSG n’a pas peur du fair-play fi­nan­cier ins­tau­ré par l’UEFA, car il consi­dère que l’opé­ra­tion Ney­mar se­ra vite ren­table grâce à la ces­sion de joueurs, la re­né­go­cia­tion des contrats avec ses spon­sors et toutes les re­tom­bées mar­ke­ting qui n’en sont qu’au dé­but. Ney­mar coûte 117 M€ par sai­son au PSG (trans­fert + sa­laires). Il pour­rait rap­por­ter dès cette sai­son entre 50 M€ et 70 M€ par le biais des contrats pu­bli­ci­taires re­vus à la hausse et des pro­duits dé­ri­vés.

Des joueurs dé­çus par leur nou­veau temps de jeu peuvent aus­si en­core par­tir. Se­lon le jour­nal al­le­mand « Bild », Ju­lian Drax­ler, pre­mière vic­time de l’ar­ri­vée de Ney­mar, pour­rait re­joindre… Bar­ce­lone. Son agent était en Ca­ta­logne hier. Pa­ris peut dé­jà es­pé­rer le re­vendre plus cher que son prix d’achat (38 M€).

Dans les cou­loirs du Parc après la vic­toire contre Amiens (2-0), deux autres joueurs pa­rais­saient aga­cés. Lu­cas, une nou­velle fois en tri­bunes, ne com­prend pas ce désa­mour sou­dain, voyant Guedes lui pas­ser de­vant dans la hié­rar­chie. L’AS Rome et Li­ver­pool le suivent.

Blaise Matuidi, lui, vient de se re­trou­ver deux fois de suite sur le banc, ce qui ne lui est pas ar­ri­vé sou­vent dans la ca­pi­tale. S’il prend du re­cul, il re­grette en pri­vé un manque de consi­dé­ra­tion. Mais un dé­part, dans l’idéal pour l’An­gle­terre, de­meure aus­si une pos­si­bi­li­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.