Da­ny Boon tourne avec sa ch’tite fa­mille

Le réa­li­sa­teur achève le tour­nage de « la Ch’tite Fa­mille », dans un vil­lage près de Dunkerque, en­tou­ré de ses ac­teurs, de sa fa­mille… et de la po­pu­la­tion lo­cale. Re­por­tage.

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - TEXTESDENOTREENVOYÉE SPÉ­CIALE CA­THE­RINE BALLE À OUDEZEELE (NORD)

T’as pas de poules, là ? Chris­tophe, fais al­ler tes poules vers la DS ! Elles sont hors champ, tes poules, là », crie Da­ny Boon, as­sis der­rière l’écran de contrôle. Au mi­lieu de la vo­laille, une voi­ture s’avance sur un che­min de terre et freine bru­ta­le­ment. A l’avant, Guy Le­cluyse et Va­lé­rie Bon­ne­ton ; à l’ar­rière, Line Re­naud et une blon­di­nette aux yeux bleus. Mar­teau à la main, Pierre Ri­chard pose un pied sur le ca­pot. « Vous al­lez où comme ça ? », hurle-t-il. « Che pas tes oi­gnons ! » ré­pond Line Re­naud. « Z’al­lez vire l’autre trou­duc de Va­len­tin à Pa­ris ? » vo­ci­fère Pierre Ri­chard.

« Clap de fin ! C’est très bien », lance Da­ny Boon. Ce ven­dre­di à Oudezeele, vil­lage de 700 âmes du Nord, à une tren­taine de ki­lo­mètres de Dunkerque, Boon tourne l’une des scènes de « la Ch’tite Fa­mille ». Dans cette co­mé­die — la sixième du réa­li­sa­teur de 51 ans —, il in­carne Va­len­tin, un de­si­gneur pa­ri­sien bran­ché qui a tel­le­ment honte de ses ori­gines mo­destes du Nord qu’il ra­conte à tout le monde qu’il est or­phe­lin… Jus­qu’au jour où sa fa­mille, qui tient une casse au­to­mo­bile, dé­barque pour le ver­nis­sage de son ex­po­si­tion au Pa­lais de To­kyo, à Pa­ris.

Dix ans après « Bien­ve­nue chez les Ch’tis », « la Ch’tite Fa­mille » n’est pas une suite du car­ton aux 20 mil­lions d’en­trées, mais il parle bien du Nord et cer­tains co­mé­diens ne s’ex­priment qu’en ch’ti. Comme Pierre Ri­chard et Line Re­naud, qui in­carnent les pa­rents de Va­len­tin/Da­ny Boon ou Guy Le­cluyse et Va­lé­rie Bon­ne­ton, qui in­ter­prètent son frère et sa belle-soeur.

DÉ­CON­TRAC­TÉ, DA­NY BOON DONNE SES INDICATIONS

Ce ven­dre­di, l’équipe tourne le dé­part de la tri­bu nor­diste de la casse. Dans une pâ­ture iso­lée sont en­tre­po­sées des di­zaines de voi­tures dé­glin­guées, une ca­ra­vane brin­gue­ba­lante, près d’un po­ta­ger à cô­té du­quel une pan­carte in­dique « Fruits et lé­gumes bio. Vente à la ferme ».

Entre deux prises, Da­ny Boon donne ses indications. « Je dois être plus en co­lère ? » l’in­ter­roge de loin Line Re­naud. « Non, moins en co­lère, Line », ré­pon­dil. « T’as pris un com­pri­mé, ma ché­rie ? » de­mande en­suite Da­ny à Va­lé­rie Bon­ne­ton, pi­quée à la pau­pière par un mous­tique pen­dant la nuit. Dans son cos­tume cra­dingue, Pierre Ri­chard se marre avec le réa­li­sa­teur : « T’as vu la poule qui ve­nait à mes pieds quand j’ap­pro­chais de la voi­ture… C’était gé­nial ! »

Lorsque Da­ny Boon re­tourne vers l’écran de contrôle, il em­brasse son frère Phi­lippe, sa belle-soeur et ses ne­veux. « Vous êtes ve­nus faire des piz­zas pour tout le monde ? » lance-t-il à son fran­gin, qui tient un ca­mion- piz­za à une qua­ran­taine de ki­lo­mètres. Pen­dant que la pe­tite Cla­ra, as­sise à cô­té de Line Re­naud, dé­couvre « le mé­tier de ton­ton », l’an­cienne dan­seuse de mu­sic-hall sa­lue Phi­lippe : « C’est drôle, vous ne res­sem­blez pas à Da­ny. Lui, c’est le por­trait de votre mère et vous de votre père. » La ma­man de Da­ny, jus­te­ment, est ve­nue la veille sur le pla­teau. « Elle re­vient de­main»,sou­ritDa­nyBoon.Al’en­trée du pâ­tu­rage, un agent de sé­cu­ri­té écon­duit ceux qui veulent s’ap­pro­cher. « Tous les jours, il y a des gens qui es­saient d’en­trer. Il y en a même qui se font pas­ser pour des proches ou des jour­na­listes », confie un tech­ni­cien.

Pour dé­cou­vrir « la Ch’tite Fa­mille », dont le tour­nage s’achè­ve­ra ven­dre­di après dix se­maines, le pu­blic de­vra attendre le 28 fé­vrier 2018.

TOUS LES JOURS, IL Y A DES GENS QUI ES­SAIENT D’EN­TRER SUR LE TOUR­NAGE. IL Y EN A MÊME QUI SE FONT PAS­SER POUR DES PROCHES OU DES JOUR­NA­LISTES. UN TECH­NI­CIEN

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.