Le Bu­reau d’en­quêtes sur les ac­ci­dents de trans­port ter­restre pointe le se­cond ré­ser­voir du ca­mion, non conforme. Et ré­vèle que les normes an­ti­feu des au­to­cars sont plus faibles que celles des trains.

Le Parisien (Paris) - - FAITS DIVERS - VINCENT VÉRIER

d’au­to­car le plus meur­trier en France de ces trente-cinq der­nières an­nées. Près de deux ans après la col­li­sion entre l’au­to­car et le poids lourd qui a fait 43 morts et 8 bles­sés sur une route dé­par­te­men­tale de Gi­ronde le 23 oc­tobre 2015, le BEA-TT (Bu­reau d’en­quêtes sur les ac­ci­dents de trans­port ter­restre) vient de rendre son rap­port. Dans ce do­cu­ment de 120 pages très dé­taillé que nous avons pu consul­ter, les en­quê­teurs pointent du doigt le rôle ma­jeur du se­cond ré­ser­voir de ga­zole ins­tal­lé à l’ar­rière de la ca­bine du ca­mion. Un ré­ser­voir ad­di­tion­nel qui n’était pas ho­mo­lo­gué, se­lon le BEA-TT.

Quel est le scé­na­rio du drame ? Se­lon le rap­port, vers 7 h 30, à 7 km du pe­tit vil­lage de Puis­se­guin, sur la D 17, le ca­mion équi­pé d’une re­morque vide des­ti­née à trans­por­ter du bois se dé­porte pour une rai­son in­con­nue sur la voie de droite. Il per­cute un au­to­car qui ar­rive e n s e n s i nve r s e . A b o rd , 49 per­sonnes, ap­par­te­nant à un club du troi­sième âge. Sous le choc, le ré­ser­voir ad­di­tion­nel du ca­mion et ce­lui avant gauche du car, com­pres­sés, se dé­chirent. Plu­sieurs cen­taines de litres de ga­zole se dé­versent sur les deux vé­hi­cules et sur la chaus­sée. Se­lon le BEA-TT, si la source de cha­leur à l’ori­gine de l’em­bra­se­ment du car­bu­rant n’a pas pu être iden­ti­fiée, les en­quê­teurs es­timent que « l’écra­se­ment ou le frot­te­ment de di­verses par­ties mé­tal­liques et élec­triques des vé­hi­cules les unes contre les autres ou sur la chaus­sée » ont pu em­bra­ser le ga­zole.

« Compte te­nu du pou­voir ca­lo­ri­fique de ce car­bu­rant et de la quan­ti­té mise en jeu, l’in­cen­die s’est pro­pa­gé très vite à l’au­to­car, fai­sant fondre et en­flam­mant son ha­billage in­té­rieur, lit-on dans le rap­port. L’in­cen­die est très ra­pi­de­ment de­ve­nu in­con­trô­lable. » Le ré­ser­voir ad­di­tion­nel était-il ré­gle­men­taire ? Non, se­lon le BEA-TT qui écrit que « ni le ré­ser­voir, ni a for­tio­ri son ins­tal­la­tion au dos de la ca­bine du trac­teur rou­tier n’étaient ho­mo­lo­gués au mo­ment de l’ac­ci­dent ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.