Brouillons

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR -

Le­mot est cher à Em­ma­nuel Ma­cron : le sens. Don­ner du sens. En re­gar­dant ses pré­dé­ces­seurs, le nou­veau chef de l’Etat s’est for­gé une convic­tion : les Fran­çais ne sui­vront pas un pré­sident et un gou­ver­ne­ment qui n’in­diquent pas une di­rec­tion claire. Il l’avait lui-même sou­li­gné de­vant le Congrès en dé­but de quin­quen­nat et a eu l’oc­ca­sion de le rap­pe­ler à cer­tains mi­nistres ju­gés trop brouillons dans la conduite de leurs dos­siers. Mais, en trois mois, plu­sieurs chan­ge­ments de cap semblent avoir dé­sta­bi­li­sé l’opi­nion. Le re­port de la sup­pres­sion de la taxe d’ha­bi­ta­tion et le ra­bo­tage de l’APL ne sont pas pas­sés in­aper­çus et n’ont vi­si­ble­ment pas été suf­fi­sam­ment ex­pli­qués. C’est bien là un des pa­ra­doxes du sys­tème Ma­cron : comment don­ner du sens avec un pré­sident qui se re­fuse à prendre la pa­role, même s’il se montre presque tous les jours, et des mi­nistres dont la marge de ma­noeuvre ap­pa­raît très re­la­tive ? Une équa­tion que le gou­ver­ne­ment a tout in­té­rêt à avoir ré­so­lue pour la ren­trée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.