Les mi­nistres ré­vi­se­ront eux aus­si

Le Parisien (Paris) - - POLITIQUE - VA­LÉ­RIE HACOT

mais… pas trop. C’est en sub­stance le mes­sage qu’Em­ma­nuel Ma­cron a fait pas­ser hier à son équipe lors du der­nier Con­seil des mi­nistres avant les va­cances. Le pré­sident qui, à en croire un mi­nistre, se com­porte comme « un coach », a pro­fi­té de l’oc­ca­sion pour leur fixer leur feuille de route.

Les membres du gou­ver­ne­ment sont ain­si priés de pro­fi­ter de cette pé­riode de re­pos pour prendre du re­cul et se pro­je­ter. Ma­cron leur a de­man­dé de « pen­ser aux choses struc­tu­rantes pour la ren­trée ». A charge pour eux d’iden­ti­fier deux ou trois points prio­ri­taires dans cha­cun de leur mi­nis­tère. Avec pour mis­sion de rendre leur co­pie le lun­di 28 août, date d’un sé­mi­naire gou­ver­ne­men­tal.

Après les der­nières se­maines mar­quées par un cer­tain flot­te­ment et une chute dans les son­dages, l’exé­cu­tif le sait : la ren­trée s’an­nonce dif­fi­cile. Pas ques­tion, donc, de don­ner l’im­pres­sion que le gou­ver­ne­ment n’est pas dans l’ac­tion et le mou­ve­ment. « Le pre­mier tri­mestre ne doit pas être en­se­ve­li par le seul agen­da bud­gé­taire », sou­ligne le porte-pa­role du gou­ver­ne­ment, Ch­ris­tophe Cas­ta­ner. Les mi­nistres sont donc te­nus de phos­pho­rer pen­dant l’été. Et sans trop s’éloi­gner de leur bu­reau, puis­qu’ils ont tous re­çu pour consi- gne de res­ter en France afin de pou­voir re­prendre im­mé­dia­te­ment du ser­vice en cas de coup dur. Em­ma­nuel Ma­cron se­ra aus­si en mé­tro­pole et en « per­ma­nence dis­po­nible », as­sure Cas­ta­ner, mais sa des­ti­na­tion est se­crète pour des ques­tions de sé­cu­ri­té, pré­cise-t-il. Cet ul­time Con­seil avant la pause es­ti­vale au­ra aus­si été l’oc­ca­sion de faire le point sur les pre­miers mois du quin­quen­nat. La par­tie D — celle des échanges entre le pré­sident et les mi­nistres — a ain­si été consa­crée à un bi­lan sur la ses­sion par­le­men­taire. Ch­ris­tophe Cas­ta­ner, qui est éga­le­ment le mi­nistre en charge des Re­la­tions avec le Par­le­ment, a concé­dé du­rant la réunion que « beau­coup de dé­pu­tés sont en­core en ap­pren­tis­sage ».

Mais of­fi­ciel­le­ment, l’exé­cu­tif ne prête pas le flanc aux cri­tiques qui ont émaillé les der­nières se­maines. « Beau­coup de choses ont été faites. Au-de­là de l’écume et des in­ci­dents, ce qui compte, c’est le che­min par­cou­ru », mar­tèle ain­si le même Cas­ta­ner de­vant la presse après le Con­seil des mi­nistres. Et d’in­sis­ter : « Qua­si­ment tous les su­jets struc­tu­rants qui re­lèvent du pro­jet pré­si­den­tiel ont été ou­verts. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.