LE PA­TRON DE FA­CE­BOOK EN ROUTE POUR LA MAISONBLANCHE ?

Une équipe très po­li­tique, une tour­née à tra­vers les Etats-Unis et des idées de plus en plus as­su­mées… Bous­cu­lés par la pré­si­dence Trump, les Amé­ri­cains s’in­ter­rogent dé­sor­mais sur d’éven­tuelles am­bi­tions du pa­tron de Fa­ce­book pour 2020.

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - PAR SÉVERINE CAZES ET DI­DIER MICOINE

ÉTATS-UNIS Tour­née dans tout le pays, dis­cours-pro­gramme… Mark Zu­cker­berg est-il dé­jà en cam­pagne ? Ça y res­semble, même si l’in­té­res­sé dé­ment toute am­bi­tion po­li­tique

MIL­LIAR­DAIRE À 23 ANS, et un jour pré­sident des Etats-Unis ? La ru­meur d’une can­di­da­ture à la MaisonBlanche de Mark Zu­cker­berg, l’em­blé­ma­tique pa­tron de Fa­ce­book, court de fa­çon per­sis­tante dans les mé­dias et les cercles dé­mo­crates. Certes, l’in­té­res­sé a dé­men­ti plu­sieurs fois nour­rir une telle am­bi­tion. Mais un cer­tain nombre d’in­dices sèment le doute. Der­nier en date, le re­cru­te­ment au sein de sa fon­da­tion — la Chan Zu­cker­berg Ini­tia­tive — du dé­mo­crate Joel Be­nen­son, an­cien stra­tège et son­deur d’Oba­ma.

Et puis, de­puis jan­vier, il y a ces ren­contres avec les Amé­ri­cains. En Alas­ka avec des pê­cheurs, dans le Ne­bras­ka avec des che­mi­nots… Cette tour­née, qui d’ici la fin de l’an­née, va lui per­mettre, tan­tôt avec sa fem- me Pris­cil­la, tan­tôt seul, de vi­si­ter chaque Etat, res­semble beau­coup à une cam­pagne… élec­to­rale.

FA­CE­BOOK POUR DIFFUSER MASSIVEMENT SES IDÉES

Six mois après l’in­ves­ti­ture de Do­nald Trump, les spé­cu­la­tions sur ses ca­pa­ci­tés à ter­mi­ner son man­dat vont bon train, sur fond de po­lé­miques à ré­pé­ti­tion. Et l’hy­po­thèse Zu­cker­berg a de quoi sé­duire des Amé­ri­cains dé­bous­so­lés, et des dé­mo­crates à la re­cherche d’un can- di­dat cré­dible et ca­pable de l’em­por­ter en 2020. En 2019, le fon­da­teur de Fa­ce­book fê­te­ra jus­te­ment ses 35 ans, l’âge re­quis pour se pré­sen­ter à la Mai­son-Blanche. D’ores et dé­jà, Zu­cker­berg uti­lise sa no­to­rié­té pour contrer la po­li­tique de Trump, en dé­fen­dant par exemple l’ac­cord de Pa­ris sur le cli­mat. La vic­toire de Trump — in­ima­gi­nable il y a deux ans — comme d’une cer­taine fa­çon celle d’Em­ma­nuel Ma­cron en France montrent que tout est au­jourd’hui pos­sible ; le be­soin de re­nou­vel­le­ment et le re­jet du per­son­nel po­li­tique clas­sique ont chan­gé la donne et il n’est plus né­ces­saire d’avoir à son ac­tif une car­rière d’élu pour par­ve­nir au som­met. Zu­cker­berg a de réels atouts. Sa for­tune, d’abord, in­dis­pen­sable pour faire cam­pagne aux Etats Unis. Et puis Fa­ce­book, bien sûr, l’ou­til de com­mu­ni­ca­tion de­ve­nu in­con­tour­nable pour me­ner une ba­taille ef­fi­cace. Mais un ou­til qui, en 2016, avait aus­si per­mis de re­layer les fake news du camp Trump contre Hilla­ry Clin­ton ! Reste que 2020 est en­core bien loin. Pour l’heure, le pa­tron de Fa­ce­book s’at­taque aux grands ré­seaux de télévision, à You­Tube et autres Net­flix. Hier, Fa­ce­book a an­non­cé le lan­ce­ment d’un ser­vice vi­déo, Watch, qui per­met­tra à ses deux mil­liards d’uti­li­sa­teurs de re­gar­der des émis­sions, du sport ou des sé­ries di­rec­te­ment sur le ré­seau social. Un for­mi­dable moyen d’in­fluence…

1984 NAIS­SANCE

Nais­sance le 14 mai de Mark Zu­cker­berg à White Plains dans l’Etat de New

York (ici à gauche, avec ses soeurs sur une pho­to

non da­tée). Il est ma­rié de­puis 2012 avec la pé­diatre Pris­cil­la Chan, ren­con­trée à l’uni­ver­si­té. Leur pre­mière fille, Max, naît en 2015. Le couple a an­non­cé en mars at­tendre un deuxième en­fant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.