Lo­ca­tion tou­ris­tique : la Ville en­caisse 615 000 € d’amendes

LO­CA­TION Au pre­mier se­mestre 2017, les loueurs pa­ri­siens de meu­blés tou­ris­tiques, dont beau­coup passent par Airbnb, ont éco­pé de 615 000 € d’amendes. Un chiffre mul­ti­plié par treize par rap­port à 2016.

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - PAR CÉ­LINE CAREZ

DE 45 000 € d’amendes à 615 000 € ! La Ville de Pa­ris, qui fait la chasse aux meu­blés tou­ris­tiques, vient de « mettre le tur­bo ». Pour les six pre­miers mois de 2017, ses agents de la Di­rec­tion du lo­ge­ment et de l’ha­bi­tat (DLH) ont épin­glé 31 pro­prié­taires qui sont pas­sés par la case jus­tice… Ils ont été condam­nés au tri­bu­nal d’ins­tance à ver­ser à la Ville au to­tal 615 000 €. Les « in­dé­li­cats » n’avaient pas dé­cla­ré leur lo­ca­tion à la Ville et avaient dé­pas­sé les cent vingt jours de lo­ca­tion au­to­ri­sés par la loi.

Au pre­mier se­mestre 2016, la Ville n’avait ré­cu­pé­ré que 45 000 €, soit 13 fois moins. En 2014, sur l’en­semble de l’an­née, 560 000 € d’amendes avaient été in­fli­gés aux frau­deurs. Le chiffre était consé­quent. Mais dans le « lot des condam­nés », il y avait un mul­ti­pro­prié­taire qui, à lui tout seul, avait éco­pé d’une amende de 130 000 € pour avoir loué illé­ga­le­ment ses treize ap­par­te­ments aux tou­ristes.

« L’ex­plo­sion des condam­na­tions et des amendes de ce pre­mier tri­mestre 2017 ne montre pas qu’il y a plus de lo­ca­tions illé­gales, se gar­ga­rise Ian Bros­sat, ad­joint (PCF) d’Anne Hi­dal­go (PS) char­gé du lo­ge­ment, mais que les contrôles sont plus stricts et que les pe­tits ma­lins se font rat­tra­per par la pa­trouille. » « Une des rai­sons du boum des condam­na­tions, dé­crypte-t-on à la DLH, c’est que le juge est plus sé­vère. Il consi­dère dé­sor­mais que les gens sont in­for­més de la loi. Avant, il y avait le bé­né­fice du doute. C’est ter­mi­né. »

ENQUÊTES POUSSÉES

Les 25 en­quê­teurs de la DLH opèrent dans toute la ca­pi­tale. Et pro­cèdent ré­gu­liè­re­ment à des opé­ra­tions coup de poing… « Avant de frap­per à la porte, pré­cise-t-on à la DLH, on tra­vaille en amont. On pré­pare les dos­siers. On épluche les sites de lo­ca­tion. On re­garde le ca­dastre, les dé­cla­ra­tions au fisc, les plaintes des syn­dics d’im­meubles et des voi­sins fa­ti­gués des nui­sances so­nores des tou­ristes en go­guette et du bal­let conti­nu de va­lises à rou­lettes dans les cou­loirs ! »

Dans cette chasse et dans le col­li­ma­teur de la ville, il y a les 300 plates-formes de lo­ca­tion pour les tou­ristes, dont Airbnb, qui à lui tout seul met en ligne 60 000 an­nonces rien qu’à Pa­ris. Et re­groupe beau­coup de mul­ti­pro­prié­taires, dont cer­tains se com­portent en mar­chands de biens, achètent jus­qu’à vingt stu­dios et T1 pour les louer aux tou­ristes et se font de confor­tables re­ve­nus qui échappent com­plè­te­ment au ra­dar de la Ville et par­fois du fisc. Et pé­na­lisent les de­man­deurs de lo­ge­ment dans une ca­pi­tale en berne.

LES MUL­TI­PRO­PRIÉ­TAIRES DANS LE VI­SEUR

Reste que l’étau pour les in­dé­li­cats va en­core se res­ser­rer. En oc­tobre, les pro­prié­taires loueurs de meu­blés tou­ris­tiques se­ront obli­gés de se déclarer sur le site de la Ville et d’ob­te­nir un nu­mé­ro qui de­vra fi­gu­rer sur leur an­nonce, sur Airbnb et ailleurs… Et si les sanc­tions ne sont pas en­core dé­fi­nies, car le dé­cret est at­ten­du, en re­vanche l’amende maxi­mum for­fai­taire est pas­sée de 25 000 € à 50 000 € par lo­ge­ment.

« On ne fait pas la chasse aux Pa­ri­siens qui louent leur ap­par­te­ment pour mettre du beurre dans les épi­nards, in­siste Ian Bros­sat, et qui peuvent, grâce à ces re­ve­nus, se main­te­nir dans la ca­pi­tale. Ce qu’on cible, ce sont ces mul­ti­pro­prié­taires qui, sciem­ment, choi­sissent de trans­for­mer des lo­ge­ments en ma­chines à cash. »

UNE DES RAI­SONS DU BOUM DES CONDAM­NA­TIONS, C’EST QUE LE JUGE SÉ­VÈRE” EST PLUS LA DLH DE LA VILLE DE PA­RIS

Pa­ris fait la chasse aux mul­ti­pro­prié­taires qui louent leurs biens aux tou­ristes, no­tam­ment car ils pé­na­lisent les de­man­deurs de lo­ge­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.