La vi­ta­mine B3 contre les fausses couches

Se­lon une étude pa­rue hier, une ali­men­ta­tion adap­tée li­mi­te­rait les risques d’in­ter­rup­tion de gros­sesse.

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ -

le risque de fausse couche ? La perte pré­ma­tu­rée de l’em­bryon est une source d’an­goisse pour de nom­breuses femmes, et c’est loin d’être rare. On es­time que 15 à 20 % des gros­sesses se ter­minent par une fausse couche. Il est donc im­por­tant de minimiser les risques. Par­mi les bonnes ré­so­lu­tions, les femmes pour­raient s’ins­pi­rer d’une étude aus­tra­lienne.

Pa­rue hier dans le jour­nal de ré­fé- rence « New En­gland Jour­nal of Me­di­cine », elle avance qu’une cure de vi­ta­mine B3 pour­rait se ré­vé­ler un re­mède contre les fausses couches, car celles-ci sont sou­vent dues au dé­fi­cit d’une mo­lé­cule, ap­pe­lée NAD, dans le corps. Or cel­le­ci a be­soin de vi­ta­mine B3 pour se dé­ve­lop­per. Les scien­ti­fiques du centre de re­cherche aus­tra­lien Vic­tor Chang Car­diac Re­search Ins­ti­tute ont étu­dié les gènes au sein de fa­milles aux mul­tiples fausses couches et han­di­caps de nais­sance. Ils ont dé­cou­vert des mu­ta­tions gé­né­tiques af­fec­tant la pro­duc­tion de la mo­lé­cule NAD. Pour ar­ri­ver à ce ré­sul­tat, les scien­ti­fiques ont me­né de nom­breuses études, no­tam­ment sur les sou­ris. « Une fois l’ali­men­ta­tion chan­gée, les fausses couches ont été to­ta­le­ment évi­tées », ajoute l’ins­ti­tut. Un ré­sul­tat qua­li­fié « d’ex­cep­tion­nel » par le mi­nistre de la San­té aus­tra­lien.

Concrè­te­ment, dans la vie de tous les jours, les femmes qui veulent avoir da­van­tage d’ap­ports en vi­ta­mine B3 ont l’em­bar­ras du choix. Elles peuvent no­tam­ment man­ger des pois­sons gras (comme le thon et le sau­mon), qui en contiennent beau­coup. Celles qui pré­fèrent les viandes blanches consom­me­ront plu­tôt du la­pin, du pou­let ou de la dinde. Et pour ac­com­pa­gner les plats, pen­sez au pain. Et ne vous pri­vez pas de lé­gumes verts. Au des­sert, pri­vi­lé­giez les fruits frais. L’ali­men­ta­tion n’est bien sûr pas seule res­pon­sable des fausses couches, mais elle peut y contri­buer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.