En­le­vé quatre jours pour une dette de drogue

Le Parisien (Paris) - - FAITS DIVERS -

Après quatre jours de traque, quatre mal­fai­teurs de 20 à 30 ans ont été mis en exa­men et écroués, hier soir à Rennes (Ille-et-Vi­laine). La jus­tice leur re­proche d’avoir en­le­vé et sé­ques­tré un homme de 32 ans, qu’ils n’en­ten­daient li­bé­rer qu’après la re­mise d’une ran­çon de 50 000 €.

Jeu­di 3 août, il est 18 heures lors­qu’une puis­sante Au­di ar­rive dans le quar­tier de la vic­time. Sous les re­gards de nom­breux té­moins, un jeune homme est pous­sé à bord. Les ra­vis­seurs prennent con­tact avec ses proches et exigent une ran­çon. Ce­lui-ci fait par­tie de l’en­tou­rage d’un tra­fi­quant de drogue et ses ra­vis­seurs en­tendent l’in­ci­ter à rem­bour­ser une dette.

Une cin­quan­taine de fonc­tion­naires de la PJ de Rennes, des bri­gades de re­cherche et d’in­ter­ven­tion de l’OCLCO (Of­fice cen­tral de lutte contre le crime or­ga­ni­sé), de Nantes (Loi­reAt­lan­tique) et de Rouen (Sei­neMa­ri­time), se mettent sur la piste des ra­vis­seurs. Ces der­niers em­ploient des puces de por­tables à usage unique et sortent pour té­lé­pho­ner en rou­lant pour ne pas être lo­ca­li­sés. Les po­li­ciers les si­tuent dans une mai­son à l’est de la ville. Lun­di, vers 19 heures, le qua­tuor et la vic­time en sortent et partent faire un tour en voi­ture. Lors­qu’ils re­viennent, les po­li­ciers les in­ter­pellent, sans leur lais­ser le temps de ré­agir. La vic­time n’a pas été mal­trai­tée phy­si­que­ment. Les quatre hommes, tous connus des ser­vices de po­lice, ont re­con­nu leur pré­sence sur les lieux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.