« Elle avance »

Mi­chèle Sab­ban, pré­si­dente de l’ONG R20

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR -

PRÉ­SI­DENTE de l’ONG R20 fon­dée par Ar­nold Sch­war­ze­neg­ger, qui oeuvre pour l’en­vi­ron­ne­ment, l’an­cienne vice-pré­si­dente (PS) du conseil ré­gio­nal d’Ile-de-France Mi­chèle Sab­ban a as­so­cié Bri­gitte Ma­cron à son pro­jet de Fonds vert pour les femmes, dans un rôle de mar­raine. Com­ment Bri­gitte Ma­cron vit-elle sa nou­velle cé­lé­bri­té ?

MI­CHÈLE SAB­BAN. Elle a ré­flé­chi à la fa­çon dont elle pou­vait ap­por­ter quel­que­chose au man­dat des on ma­rie telle a ob­ser­vé la ma­nière dont les Fran­çais ont ac­cueilli très po­si­ti­ve­ment sa pré­sence. Bien sûr, il y a eu ce dé­but de po­lé­mique sur son sta­tut du fait de la conco­mi­tance avec le vote de la loi sur la mo­ra­li­sa­tion de la vie po­li­tique. Ce sont deux su­jets très dif­fé­rents qui n’au­raient ja­mais dû être as­so­ciés, puis­qu’elle ne touche pas de sa­laire. Mais, elle, elle avance. Elle est sen­sible à ce qui se dit, mais ce n’est pas ce qui va la faire re­cu­ler. Quelle forme d’in­té­rêt sus­cite-telle au­près des per­son­na­li­tés que vous ren­con­trez à l’étran­ger ? Il s’agit plus d’un ap­pé­tit que d’une simple cu­rio­si­té car ce­la fait long­temps que la France n’avait pas eu de vé­ri­table pre­mière dame. On se sou­vient que Da­nielle Mit­ter­rand in­ter­ve­nait sur des su­jets hu­ma­ni­taires à la fron­tière avec la po­li­tique, qui par­fois même dé­range aient son ma­ri. Ber­na­dette Ch ira ca­vait, avec ses pièces jaunes, une opé­ra­tion pour les en­fants hos­pi­ta­li­sés. Bri­gitte Ma­cron est at­ten­due avec im­pa­tience, en par­ti­cu­lier dans les pays fran­co­phones. Beau­coup de pre­mières dames veulent la ren­con­trer. Cerne-t-elle mieux son rôle ? Oui, c’est clair. Elle sait main­te­nant ce qui est de son res­sort, et qu’elle peut,

au nom de la France, contri­buer à ap­por­ter voire dé­ve­lop­per des pro­jets. Lors del are ncon­tred’ Ar­nold Sch­warz eneg­ger (NDLR : fon­da­teur de l’ONG en­vi­ron

ne­men­tale R20) en juin avec Em­ma­nuel Ma­cron, c’est nous qui l’avons sol­li­ci­tée pour por­ter au nom de l’Eu­rope le Fonds vert que nous met­tons en place pour les femmes afri­caines et leur au­to­no­mi­sa­tion. Je suis très heu­reuse qu’elle ait ré­pon­du fa­vo­ra­ble­ment. C’est à ce titre qu’elle se­ra pré­sente à Abid­jan (Côte d’Ivoire) au Som­met Afrique-Eu­rope en no­vembre ? Oui, avec Ar­nold Sch­war­ze­neg­ger, pour le lan­ce­ment du Fonds vertd’ Ar­nold. Il y au­ra d’ abord une réunion en sep­tembre à New York dans le pro­lon­ge­ment de l’Ac­cord de Pa­ris : les pre­mières dames se­ront à l’ONU pour par­ler de l’en­vi­ron­ne­ment.

« CE­LA FAIT LONG­TEMPS QUE LA FRANCE N’AVAIT PAS EU DE VÉ­RI­TABLE PRE­MIÈRE DAME »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.