PAIM­POL

Le Parisien (Paris) - - AU FIL DE L’ÉTÉ -

Ce­la fait main­te­nant vingt-huit ans que ce ras­sem­ble­ment est l’un des prin­ci­paux ren­dez­vous du genre en France, il at­tire tout de même plus de 150 000 per­sonnes sur trois jours. de Thaï­lande, de la Chine, mais aus­si des An­tilles. Entre deux bo­kits (sand­wiches gua­de­lou­péens frits), on a pu as­sis­ter au grand re­tour sur scène de Kas­sav’ et à la pres­ta­tion de la gran­deCa­lyp­soRose,une­fi­gu­re­quia bien dé­pas­sé son ber­ceau de Trinité-et-To­ba­go.

« C’est aus­si un fes­ti­val de mu­sique des mers du monde », s’amuse Ni­co­las, 36 ans, de Tours, qui re­vient pour la troisième fois avec de la fa­mille et des amis.« On a l’im­pres­sion d’être un peu par­tout et nulle part à la fois. Le seul truc qui nous met tous d’ac­cord, c’est les spé­cia­li­tés bre­tonnes. »

Su­san et Pe­ter sont ve­nus des Cor­nouailles an­glaises « comme d’ha­bi­tude », pour pas­ser trois jours à Paim­pol. « La côte est et l’am­biance est vrai­ment ex­tra », glisse Pete, cas­quette de ma­rin vis­sée sur la tête. Entre quelques cha­peaux de pi­rates et des ma­ri­nières Ar­mor Lux ar­bo­rées par des Al­le­mands et des Hol­lan­dais en va­drouille, on trouve aus­si beau­coup de lo­caux qui viennent, comme Lu­cie, 28 ans, « faire quelques concerts sym­pas et pro­fi­ter d’une fête entre tra­di­tion et mo­der­ni­té comme il en reste as­sez peu ».

Hier, le groupe fran­çais de mu­sique folk Ma­li­corne a en­ta­mé avec émo­tion son tout der­nier concert, avant de lais­ser la place à Alan Sti­vell. Au­jourd’hui sont at­ten­dus Gilles Ser­vat, les Souillés de Fond de Cale, Ti­na­ri­wen, ou en­core le jeune pro­dige bre­ton Bro­ken Back. Adultes à par­tir de 15 ans, 23 € en ré­ser­vant, 27 € sur place. En­fants de 6 à 14 ans, 2 € et 4 €. En­trée gra­tuite pour les moins de 6 ans. Billet­te­rie sur place et sur le site du fes­ti­val :

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.