« Il y a vingt-cinq ans, on se ga­rait dans les champs »

Gé­rard, en vi­site à Ni­glo­land

Le Parisien (Paris) - - LOISIRS - DE NOTRE EN­VOYÉ SPÉ­CIAL À NI­GLO­LAND (AUBE), CHARLES DELOUCHE BERTOLASI

DÉ­JÀ TRENTE ANS que le parc d’at­trac­tions Ni­glo­land ac­cueille les vi­si­teurs au mi­lieu des champs à une cin­quan­taine de ki­lo­mètres de Troyes. Trois dé­cen­nies, mais un en­thou­siasme tou­jours re­nou­ve­lé de la part de ses di­ri­geants et des clients.

Trois dé­cen­nies éga­le­ment que le site joue à fond la carte fa­mi­liale, pro­po­sant des ac­ti­vi­tés pour tous, de la grande roue pour les plus calmes, au grand huit pour les plus cou­ra­geux. Gé­rard et Ba­bette sont ve­nus de l’Yonne. Ac­com­pa­gnés de leurs deux en­fants, ils en­chaînent les at­trac­tions. « Je me sou­viens y avoir été il y a vingt-cinq ans. On se ga­rait alors dans les champs, il n’y avait pas ce par­king gi­gan­tesque et tous ces ma­nèges », ra­conte Gé­rard. « Cet en­droit est sur la route des va­cances, c’est une bonne étape pour s’amu­ser en fa­mille », re­con­naît Lu­cie, leur fille.

LES TRENTE ANS DU PARC FÊTÉS AVEC DU CIRQUE

Au pied de la tour de chute libre, haute de 100 m et vi­sible à des ki­lo­mètres à la ronde, beau­coup de monde. Jean-Bap­tiste, 31 ans, de Di­jon, est ve­nu avec des ren­forts. « On est 8 adultes et 8 en­fants. Quatre fa­milles en tout ! » Adepte des parcs d’at­trac­tions, le Bour­gui­gnon s’est dé­jà ren­du à Dis­ney­land Pa­ris le mois der- nier. « Je suis ve­nu ici pour la pre­mière fois à l’âge de 6 ans. Les nou­velles at­trac­tions pro­po­sées ont l’air gé­niales. Je pense faire le bobs­leigh, le grand huit, mais sû­re­ment pas la tour de chute ! » Jes­sy, 18 ans, compte bien avec ses amis pas­ser un après-mi­di de sen­sa­tions fortes. « Je viens une fois tous les ans, de­puis que je suis tout pe­tit. Comme je suis de Troyes, c’est pra­tique », ex­plique le jeune homme.

Pour fê­ter di­gne­ment ses 30 ans, Ni­glo­land ac­cueille jus­qu’au 3 sep­tembre le cirque Achille Za­vat­ta fils, dont les re­pré­sen­ta­tions sont gra­tuites pour les vi­si­teurs. La file d’at­tente s’al­longe à l’ap­proche du spec­tacle du jour. Mais, pour Ro­bert, re­trai­té, dif­fi­cile de tes­ter toutes les at­trac­tions dans la même jour­née, et il faut faire des choix, ou alors se sé­pa­rer, cha­cun par­tant s’amu­ser dans son coin. Ré­sul­tat, « je suis à la re­cherche de ma femme et de mes pe­tits-en­fants ! Et comme on n’a mal­heu­reu­se­ment pas eu le temps de faire tous les ma­nèges pro­po­sés, on re­vien­dra ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.