Douce France

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR -

P lai­sir

», « li­ber­té », « grand air » : quelle que soit leur ori­gine so­ciale, les fa­milles que nos jour­na­listes ont ren­con­trées à La Gran­de­Motte sa­vourent cette belle in­ven­tion fran­çaise : les congés payés. Car s’il est un sec­teur où notre pays est en pointe, c’est bien ce­lui des va­cances. Dès 1853, Na­po­léon III ac­cor­dait aux fonc­tion­naires des jours de re­pos ré­mu­né­rés. En 1936, le Front po­pu­laire éten­dait le sys­tème à tous les sa­la­riés. Le climat et la géo­gra­phie de notre pays, le dé­ve­lop­pe­ment des tran­sports et des in­fra­struc­tures d’ac­cueil ont fait le reste. Au­jourd’hui, la douce France, pre­mière des­ti­na­tion tou­ris­tique au monde, reste idéale pour s’ac­cor­der une pause es­ti­vale. Et elle peut faire en­core mieux : chaque an­née, 75 % des Fran­çais partent en va­cances. Un chiffre de 100 % est-il uto­pique ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.