Le sus­pect a la­vé sa voi­ture pen­dant une heure et de­mie

Nor­dahl L., ra­vis­seur pré­su­mé de la fillette de 9 ans, a été fil­mé dans une sta­tion de la­vage le 27 août.

Le Parisien (Paris) - - FAITS DIVERS -

pré­su­mé de Maë­lys est plus que ja­mais au coeur de l’en­quête. La dé­cou­verte à l’in­té­rieur de son Au­di A3 d’un pe­tit échan­tillon ADN de la fillette de 9 ans avait re­pla­cé Nor­dahl L. dans le col­li­ma­teur des juges, comme nous l’avions re­le­vé. Et l’on sa­vait que cet an­cien mi­li­taire de 34 ans avait la­vé avec mé­ti­cu­lo­si­té sa voi­ture, le di­manche 27 août, peu de temps après la dis­pa­ri­tion dans la nuit de Maë­lys au cours de la soi­rée d’un ma­riage au Pont-de-Beau­voi­sin (Isère). Or, il existe des images de ce net­toyage. Hier, BFMTV a ré­vé­lé que les en­quê­teurs ont ré­cu­pé­ré une vi­déo sur la- Nor­dahl L. lave son Au­di pen­dant une heure et de­mie.

Le tren­te­naire a été fil­mé ce 27 août, vers 17 heures, par la ca­mé­ra de vi­déo­sur­veillance d’une sta­tion de la­vage au­to. Se­lon BFMTV, il net­toie son vé­hi­cule de fond en comble, en in­sis­tant no­tam­ment au ni­veau d’une por­tière pas­sa­ger. L’homme s’at­tarde éga­le­ment dans le coffre, qu’il semble avoir ré­cu­ré avec un soin achar­né. Il au­rait uti­li­sé un pro­duit puis­sant, ha­bi­tuel­le­ment des­ti­né au la­vage des jantes et sus­cep­tible de trom­per le flair de chiens lan­cés sur la piste d’une per­sonne dis­pa­rue. In­ter­ro­gé, Nor­dahl L. avait jus­ti­fié ce net­toyage de haute pré­ci­sion par le fait qu’il s’ap­prê­tait à vendre sa voi­ture à une re­la­tion, re­la­tion re­trou­vée et iden­ti­fiée par les en­quê­teurs. Quant à la pré­sence de l’ADN de la fillette dans son Au­di, le mis en exa­men a ex­pli­qué que Maë­lys était mon­tée à bord pour voir si ses chiens étaient là, en com­pa­gnie d’un pe­tit gar­çon blond qui, lui, n’a pas été re­trou­vé par les gen­darmes. En pri­son, Nor­dahl L. a re­çu la vi­site de sa mère à la­quelle il a ré­pé­té « ses dé­né­ga­tions les plus fortes », a rap­por­té son avo­cat, Me Ber­nard Mé­quelle raud. Hier, il a été trans­fé­ré dans un autre éta­blis­se­ment, à la suite de me­naces de dé­te­nus.

Par ailleurs, l’ap­pel à té­moins lan­cé au­près de la po­pu­la­tion après la dis­pa­ri­tion de Maë­lys a connu un large écho. Les en­quê­teurs conti­nuent à trier les in­for­ma­tions ain­si col­lec­tées, alors que les re­cherches dans le lac d’Ai­gue­be­lette (Sa­voie) ont pris fin hier soir. Se­lon nos in­for­ma­tions en­fin, les en­quê­teurs guettent no­tam­ment le re­tour de leurs ré­qui­si­tions au ni­veau des vi­déos, y com­pris celles prises pen­dant le ma­riage, dans l’es­poir de re­tra­cer au mieux le par­cours du sus­pect.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.