Op­pa­ma, l’usine élec­trique et fan­tas­tique de Nis­san

C’est sur ce site, à la pointe de la tech­no­lo­gie, que la firme ja­po­naise pro­duit la Leaf, la voi­ture élec­trique la plus ven­due au monde. Re­por­tage.

Le Parisien (Paris) - - ÉCONOMIE -

tous pro­duits à Op­pa­ma, avant que la Leaf ne sorte des car­tons.

C’est en toute lo­gique qu’Op­pa­ma a ré­cu­pé­ré la pro­duc­tion de la pe­tite soeur, dont la com­mer­cia­li­sa­tion dé­bu­te­ra au Ja­pon le 2 oc­tobre, avant l’Eu­rope en jan­vier. « Nous avons pro­duit 50 000 Leaf en 2016, dé­taille le pa­tron de l’usine Ta­ka­ha­shi Too­ru. Notre ob­jec­tif est d’en pro­duire le double dès l’an­née pro­chaine. » Nis­san a d’ailleurs an­non­cé hier que ses usines de Smyr­na dans le Ten­nes­see (Etats-Unis) et de Sun­der­land (Grande-Bre­tagne) vien­draient sou­te­nir la pro­duc­tion de Leaf en Eu­rope.

En at­ten­dant, sur les lignes d’Op­pa­ma se suc­cèdent donc aus­si bien des Leaf nou­velle mou­ture que des Juke, le pe­tit cros­so­ver à mo­teur ther­mique. Mais aus­si trois autres mo­dèles, pas ou plus ven­dus sur le Vieux Conti­nent : la Note, le Cube et la Syl­phy. Au to­tal : 240 000 uni­tés par an. « Nous avons fait le choix de la flexi­bi­li­té, ex­plique Kou­ta­rou Ku­sa­no, en charge de la pro­duc­tion à Op­pa­ma. Car nous de­vons nous adap­ter au fu­tur. Et ce­lui-ci se­ra for­cé­ment, au moins en par­tie, élec­trique. »

s’est in­sur­gée hier contre la vo­lon­té du gou­ver­ne­ment d’im­po­ser aux or­ga­nismes HLM une baisse de leurs loyers pour contre­ba­lan­cer celle des APL (aides per­son­nelles au lo­ge­ment). Elle de­mande à être re­çue « sans dé­lai » par Em­ma­nuel Ma­cron.

en France a pro­gres­sé de 14 % au pre­mier se­mestre 2017, une crois­sance ti­rée pour la pre­mière fois par la grande dis­tri­bu­tion, se­lon l’Agence bio. En 2016, ce mar­ché s’est éle­vé à plus de 7 Mds€, res­tau­ra­tion hors do­mi­cile com­prise.

la com­pa­gnue aé­rienne ir­lan­daise low-cost a an­non­cé, hier, la sup­pres­sion de 40 à 50 vols par jour jus­qu’à fin oc­tobre afin « d’amé­lio­rer sa ponc­tua­li­té ». Le taux de ponc­tua­li­té de la com­pa­gnie est tom­bé sous les 80 % en sep­tembre à cause, no­tam­ment, de grèves et des condi­tions mé­téo­ro­lo­giques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.