Un aver­tis­se­ment sans frais ?

La pro­me­nade de san­té an­non­cée s’est heur­tée, hier, à la dé­faillance de Lu­cas Pouille. Si Tson­ga a re­mis en­suite les pen­dule à l’heure, la fi­nale n’est pas en­core en poche.

Le Parisien (Paris) - - SPORTS -

A com­men­cer par celle de Yan­nick Noah, frus­tré, cha­gri­né et au­teur d’un grand nu­mé­ro d’au­to­fla­gel­la­tion pour dé­tour­ner la pres­sion qui com­mence for­cé­ment à mon­ter. « J’étais stres­sé et j’ai re­fi­lé mon stress à Lu­cas, souffle-t-il. On n’a pas réus­si à com­mu­ni­quer et j’ai même sen­ti que je le gê­nais. C’est Jo qui m’a ou­vert les yeux et qui m’a dit :

Du coup, je n’ai plus dit un mot jus­qu’à la fin. Si vous sa­viez à quoi j’ai pen­sé… » risque d’éprou­ver le duo Ma­hu­tHer­bert avant d’af­fron­ter Zi­mon­jic-Kra­ji­no­vic. Ef­fi­cace sur le cir­cuit, la paire bleu-blanc-rouge n’a pas en­core don­né tous les gages d’as­su­rance en trois sor­ties sous le maillot. « Ce se­ra im­por­tant mais pas dé­ci­sif », tem­père Noah. « Ils sont fa­vo­ris. Nous, on a joué seule­ment deux fois en­semble et on a per­du deux fois, lance Zi­mon­jic. Mais c’est la Coupe Da­vis. On ne sait ja­mais ! » Aux Bleus de faire le né­ces­saire pour qu’un simple ac­ci­dent de par­cours ne se trans­forme pas en his­to­rique sor­tie de route…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.