Rohff au tri­bu­nal

La star du rap com­pa­raît pour vio­lences ag­gra­vées.

Le Parisien (Paris) - - FAITS DIVERS -

avait mis en émoi l’uni­vers du rap. Par sa vio­lence et par la per­son­na­li­té de son pro­ta­go­niste. Rohff, qui se­ra ju­gé ce ven­dre­di à Pa­ris, avec un de ses com­plices pré­su­més, pour vio­lences vo­lon­taires ag­gra­vées et dé­gra­da­tion, est l’une des grandes stars fran­çaises de ce cou­rant mu­si­cal. De son vrai nom Hous­ni Mkou­boi, l’ar­tiste de 39 ans au mil­lion d’al­bums ven­dus est pour­sui­vi pour avoir vio­lem­ment frap­pé en avril 2014 le ven­deur d’une bou­tique Ün­kut dans le quar­tier des Halles (Pa­ris Ier). Une ex­pé­di­tion pu­ni­tive qui s’ins­crit dans le cadre de la ten­sion per­ma­nente en­tre­te­nue entre le chan­teur et son ri­val Boo­ba, un autre rap­peur fran­çais à suc­cès. Ün­kut n’est autre que la marque fon­dée par son meilleur en­ne­mi, avec le­quel les clashs s’étaient jusque-là can­ton­nés aux ré­seaux so­ciaux.

Les bru­ta­li­tés du 24 avril 2014 ont été en­tiè­re­ment fil­mées par la vi­déo­sur­veillance de la bou­tique de vê­te­ments. On aper­çoit Rohff as­sé­ner un pre­mier coup à sa victime avant, re­joint par un com­plice, de s’achar­ner sur lui à terre. Un autre ven­deur re­çoit une caisse en­re­gis­treuse sur le vi­sage et la bou­tique est sac­ca­gée. Rohff se rend le len­de­main à la po­lice. Il pas­se­ra deux mois en dé­ten­tion pro­vi­soire. Le rap­peur ex­plique re­gret­ter ses agis­se­ments et nie toute pré­mé­di­ta­tion. Une ver­sion qui n’a pas convain­cu la juge d’ins­truc­tion, qui a re­te­nu le caractère pré­mé­di­té de ce ta­bas­sage. Les deux ven­deurs agres­sés souffrent tou­jours de sé­quelles, no­tam­ment psy­cho­lo­giques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.